Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 06:04
Bonne fête, Camille !

Les Camille sont fêtées le 14 juillet ! Pas de chance ! Sur tous les calendriers, c'est Fête Nat. ce jour-là !

Pourtant, il y a de bonnes raisons de leur souhaiter leur fête :

Déjà, c'est joli, Camille, c'est doux !

Et puis, il n'y a pas de chansons avec leur prénom ! Pourtant, les rimes en "ille" ne manquent pas : gentille, famille, coquille, brindille, aiguille, chenille... etc ...

Qui plus est, on ne leur offre pas de cadeaux sous prétexte qu'elles ont déjà un feu d'artifice !

Une bonne raison encore : c'est un prénom épicène... ce qui n'est pas si courant !

Heureusement, il y a la chanteuse Camille que j'aime beaucoup parce qu'elle ne se contente pas de chanter... elle explore toutes les possibilités que lui offre son corps pour faire de la musique (percussions corporelles) ainsi que sa voix.

Voir son site : http://www.camille-music.com/

Dans cette petite pièce intitulée La flûte japonaise, elle imite le son de la flûte shakuhachi. C'est un des instruments que je préfère... déjà parce qu'il a une histoire et ensuite parce qu'il vous parle comme s'il s'agissait d'une voix humaine ! Il est capable d'exprimer tous les sentiments. Camille en fait une imitation saisissante !

La flûte shakuhachi https://fr.wikipedia.org/wiki/Shakuhachi

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Mais si, il y a des chansons portant le nom, ou le prénom, de Camille. Notamment une, très belle, de Michel Buhler, "Chanson pour Camille", et d'autres moins belles, comme une de Jean Yanne. Sur YouTube, il y a même un groupe intitulé "Camille" que je n'ai pas eu le temps d'écouter.<br /> . Et, pour le 14 juillet, une chanson que chantait Lucette Raillat ou quelqu'une de son style, et qui commençait par cette pensée profonde: "y a d'la morte saison Dans la vente des cocardes du 14 juillet"... Je suppose que, vu son esprit, elle pourrait être de Pierre Louki.<br /> Encore merci, pour tant de jolies ou belles choses (comme ce tableau de Monet).
Répondre
P
Merci pour votre commentaire et vos informations. En effet, Michel Bühler, ACI que j'apprécie beaucoup, a écrit "Chanson pour Camille". C'est un beau texte que je ne connaissais pas. Quant à celle de Jean Yanne, j'ai préféré ne pas en faire état dans la mesure où cet article était un peu destiné à ma petite fille Camille, qui a 15 ans (voir le texte de M. Bühler). Pour ce qui est du 14 juillet, il semblerait que cette chanson "La morte saison" ait été interprétée par Bourvil, Lucette Raillat ou encore Anni Fratellini. Le compositeur est Marc Fontenoy. Je continue à rechercher le nom de l'auteur.<br /> Encore merci pour votre contribution.<br /> <br /> Mon père qu'était garde-barrière<br /> M'a dit "Mon p'tit, faut travailler"<br /> J'avoue que pour un fonctionnaire<br /> C'était rudement bien parlé<br /> Dès lors, je cherchai une carrière<br /> Qui ne fut pas encombrée<br /> Je l'ai trouvée l'année dernière<br /> Mais, hélas, j'ai vite constaté<br /> <br /> Qu'y a d' la morte saison<br /> Dans la vente des cocardes<br /> Du quatorze juillet<br /> C'est une belle profession<br /> Mais quand on y regarde<br /> C'est un peu saisonnier<br /> <br /> On a beau être patriote<br /> Et vouloir servir la Nation<br /> On s' demande si les sans-culottes<br /> Connurent tant de privations<br /> <br /> Car si y a du pébroc<br /> Et que la pluie s'en mêle<br /> On perd toute son année<br /> Pour liquider le stock<br /> Faut attendre que revienne<br /> Le quatorze juillet<br /> <br /> J'avoue humblement qu' j'aime la danse<br /> Et en ce jour de liberté<br /> Quand les joyeux couples s'élancent<br /> J' voudrais bien les imiter<br /> Mais la noble voix d' la prudence<br /> Me répète : C'est pas pour toi<br /> Tu bosses quand les autres dansent<br /> Oui, bien sûr, mais rappelle-toi...<br /> <br /> Qu'y a d' la morte saison<br /> Dans la vente des cocardes<br /> Du quatorze juillet<br /> Oublie les tentations<br /> Car demain, prends-y garde<br /> Il te faudra manger<br /> <br /> Mais voyant les gars et les filles<br /> Qui tournent, tournent à petits pas<br /> Je m' dis qu' la prise de la Bastille<br /> C'est bête que ça tombe ce jour-là<br /> <br /> Devant la situation<br /> J'ai dit aux camarades<br /> Que je quittais l' métier<br /> Y a trop d' morte saison<br /> Dans la vente des cocardes<br /> Du quatorze juillet<br /> <br /> Et c'est pour cette raison<br /> Que je vends à présent<br /> Du muguet<br /> Le premier mai