Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 13:46
Le Bassin des Larmes - Sonia Delaunay

Le Bassin des Larmes - Sonia Delaunay

Détail de La Descente de Croix - Van der Weyden (1435)

Détail de La Descente de Croix - Van der Weyden (1435)

La Femme qui pleure avec mouchoir - Picasso (1937)

La Femme qui pleure avec mouchoir - Picasso (1937)

La Jeune Fille à la larme III - Roy Lichtenstein (1977)

La Jeune Fille à la larme III - Roy Lichtenstein (1977)

Etait-ce pour un mélodrame
Que vous versâtes ces quelques larmes,
Pour la Strada de Fellini
Ou pour un Laurel et Hardy ?

Etait-ce pour une pièce triste
Ou pour un gugusse sur la piste
Que vous laissâtes sous vos paupières
Filtrer deux petites rivières?

Larmes de joie, larmes de peine ;
Mystérieuses et tièdes fontaines,
Coulez, coulez le long des joues ;
Le calme et la paix sont au bout.

Etaient-elles dues à la chatouille,
A une gifle, à une brouille,
A un chagrin, à un fou-rire,
Ces larmes que je vis jaillir ?

Etait-ce dépression nerveuse,
Histoire grivoise, amours heureuses
Qui inondèrent votre visage
De cette pluie salée d'orage ?

Larmes de joie, larmes de peine,
Mystérieuses et tièdes fontaines,
Coulez, coulez le long des joues,
Le calme et la paix sont au bout.

Ces belles grosses larmes de crocodile,
Provenaient-elles d'un bacille,
Etait-ce un rhume de cerveau
Qui vous fit pleurer comme un veau ?

Ces jolis yeux qui vous picotent,
Etait-ce à cause de l'échalote
Que vous coupâtes simplement
Ou bien de la mort d'un amant ?

Larmes de joie, larmes de peine,
Mystérieuses et tièdes fontaines,
Coulez, coulez le long des joues,
Le calme et la paix sont au bout.

Les larmes sont comme la musique,
Fleuve qui roule, pacifique,
Tout autour, autour de la Terre,
Les hommes qui pleurent sont frères.

Les larmes sont internationales,
Quand tu vois un Chinois qui chiale
Tu causes chinois à ton tour,
Les larmes sont langages d'amour...

Larmes de joie, larmes de peine,
Mystérieuses et tièdes fontaines,
Coulez, coulez le long des joues,
Le calme et la paix sont au bout.

Messieurs, messieurs, messieurs les mâles
Qui retenez vos glandes lacrymales,
Comme les enfants et les femmes,
Allez, laissez couler vos larmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Généralités
commenter cet article

commentaires