Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 19:24
Gabriel Yacoub

Gabriel Yacoub

Bonne fête, Honoré !

Pour toi, Honoré, j'ai choisi cette belle chanson traditionnelle acadienne !

Elle est magnifiquement interprétée par Gabriel Yacoub ! 

"Né en 1952, G. Yacoub, adolescent fou de guitare et de musique folk, débute au Centre Culturel américain de Paris avec son groupe, le New Ragged Company, puis accompagne, à 18 ans, Alan Stivell (en compagnie de Dan Ar Braz et de René Werneer). C'est avec ces derniers et sa femme, Marie, qu'il enregistrera Pierre de Grenoble (1973) , mélange de chansons traditionnelles et d'instruments électriques. Dans la foulée, il fonde Malicorne et enchaîne disques et tournées. Lorsque le groupe se dissout (1981), il entame une carrière solo... " (in 100 ans de chanson française de Louis-Jean Calvet).

Je n'ai pas trouvé l'auteur de la photo que j'ai placée en frontispice ! Si un ayant droit me le demande, je la retirerai ou lui demanderai l'autorisation de publication sur mon blog !

 

Où t'as été hier au soir, Honoré, mon enfant ?
J'ai été voir les filles !


Maman faisez mon lit
car j'ai grand mal au cœur ! Je veux aller me coucher.


Mais où sont tes deux chiens, Honoré, mon enfant ?

Sont morts après souper.

Mais qu'as-tu donc mangé, Honoré, mon enfant ?
Un p' tit poisson salé.

Que laisseras-tu à ton père, Honoré, mon enfant ?
Ma terre et ma maison.

Que laisseras-tu à ta mère, Honoré, mon enfant ?
Mon or et mon argent.

Que laisseras-tu à ton frère, Honoré, mon enfant ?
Ma selle et mon cheval, ma montre et mes souliers.

Que laisseras-tu à ta soeur, Honoré, mon enfant ?
Mon violon, mon archet.

Que laisseras-tu à ta belle, Honoré, mon enfant ?
Je lui laisserai la mer pour aller s'y noyer !
Elle l'a bien mérité : c'est elle qui m'a empoisonné !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Evelyne 16/05/2016 20:41

Il ne fait pas bon être amoureux quand on s'appelle Honoré... Certes, il y a de moins en moins de jeunes gens prénommés ainsi.
J'ai souvenir d'un groupe de musique acadienne qui était venu se présenter à Fallon dans les années 77 - 79. Ma mémoire me fait défaut tant sur la date que sur le nom du groupe.
Jolies sonorités pour un style spécial. J'aime bien.