Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 14:30
Brassensiades (6)

 

En ouverture des Brassensiades, le vendredi 23 mars 2018, les amis de l'Amandier proposeront un florilège de chansons  d'artistes qui ont "fait" les premières parties des récitals de Georges Brassens.

Jean-Pierre Bolard, Philippe Borie, Jean-Claude Demandre
Claire Michel, Pascal Michel
Philippe Henckel (contrebasse)

Avec la participation de Christian Tissot (piano) et... surprise.

J'ai, dans mes "archives", le programme d'un concert de Georges Brassens (tournée 1964) auquel j'avais pu assister au théâtre de Besançon.

Quelle programmation !!!...

Je ne me doutais pas non plus qu'un jour, je croiserais régulièrement Oswald d'Andréa lors des Brassensiades ou lors des concerts des Branches de L'Amandier ! La vie est ainsi faite !

Brassensiades (6)

Ce deuxième document fait état de la première partie du récital Brassens.

Les autographes sont récents et datent des Brassensisades.

Brassensiades (6)

La matinée se lève
Toi debout, il est temps

Attends encore, attends
J'ai pas fini mon rêve

Le soleil nous inonde
Regarde-moi ce bleu

Attends encore un peu
Je refaisais le monde

Lève-toi donc, respire
Quel printemps nous avons

J'efface mille avions
Une guerre, un empire

Faut labourer la terre
Et tirer l'eau du puits

Changer la vie et puis
Abolir la misère

Regarde l'alouette
Il est midi sonné

Le monde abandonné
Je le donne aux poètes

Allons, viens dans les vignes
Le soleil est très haut

Le monde sera beau
Je l'affirme, je signe

Le monde sera beau
Je l'affirme, je signe

Le papa du papa du papa de mon papa
Etait un petit pioupiou
La maman du papa du papa de mon papa
Ell', ell' était nounou
Lui son nom, c'était Aimé Dépêche
Et elle s'appelait Amélie Vite
Et attendez, attendez vous allez voir la suite...
 
Le papa du papa du papa de mon papa
S'affolait pour les mollets
D'la maman du papa du papa de mon papa
Qui rêvait de convoler
Quand Aimé lutinait les jolis
Mollets moulés de la molle Amélie
Ell' frétillait, tortillait comm' l'anguille alanguie
 
Et de fil en aiguill' il est arrivé ce que vous pensez
Aimé a pris d'assaut les faveurs qu'Amélie voulait lui refuser
Mais l'papa du papa du papa de mon papa
A dit : "J'suis pas un pourceau
J'voudrais pas qu'à cause d'un faux pas un' fille tombât
Dans l'opprob' du ruisseau
J'vas d'ce pas demander à son papa
La main de la belle Amélie Vite
Qui de ce fait va devenir Amélie Dépêche
 
Et leur fils, le papa du papa de mon papa
Qu'on nomma : Yvan Dépêche
Eut pour fils mon grand'papa Guilo qui était un saint
C'était saint Guilo Dépêche
Qui en bégayant eut trois jumeaux
Mon papa, mon tonton Dédé Dépêche
Et ma tata qui s'appell' Dépêch' Al-Aline
 
Tante Aline épousa un Noyau et eut pour fille
Amédée Noyau Dépêche
Amédée épousant un"Bossac" pour devenir
Bossac de Noyau Dépêche
A un fils doté de trois prénoms
En souvenir de ses glorieux ancêtres
 
Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche
(C'est mon cousin)
Yvan-Sévère-Aimé Bossac de Noyau Dépêche
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires