Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 08:01
On entend dire qu'en France on ne sait pas faire de comédies musicales...  Par contre, nous sommes reconnus comme les maîtres de l'opérette et ce depuis un certain ... Jacques Offenbach.
Ce genre s'apparente à la comédie musicale. On pourrait dire que l'opérette est une version très "allégée" de l'opéra. 
Ce genre nécessite cependant des chanteurs "à voix". L'action n'est pas uniquement chantée et le sujet n'est jamais dramatique. C'est, en fait, un mélange d'opéra, de théâtre, de danse... et ce, dans la bonne humeur.

De temps à autre, nous écouterons certains de ces artistes qui se sont illustrés dans ce genre.

Aujourd'hui, nous entendons un extrait de Ramuntcho, opérette de Vincent Scotto sur un livret de Jean Rodor, interprété par André Dassary (1912-1987).

Il chanta à une époque dans l'orchestre de Ray Ventura.

Il fit aussi un succès pendant la guerre avec "Maréchal, nous voilà" !
 

7167667




Dans sa cabane couronnée
Par les massifs des Pyrénées
Comme un aigle, tout là-haut
Habite Ramuntcho
Portant fusil en bandoulière
Il va partout, la mine fière
Guettant dans ses traquenards
Le sauvage isard
Il partage tous ses jours
Entre la chasse et l'amour

Ramuntcho... c'est le roi de la montagne
Ramuntcho... quand il appelle sa compagne
Il crie: "Ma gachucha... je t'aime! "
L'écho répond... Aime!
Mais je suis près de toi, quand même!
L'écho répond...!
Aime!
Tra la la la
Et sa chanson
S'envole au loin comme un frisson
Dans la vallée il fait la loi,
De la montagne, il est le roi!

Des cols dominant la campagne
De Ronceveaux jusqu'en Espagne
Il connaît tous les sentiers,
Les grottes, les terriers
Et, libre comme les nuages
Sous l'avalanche ou dans l'orage,
Les sangliers comme les loups
Tombent sous ses coups
Et les filles du pays
N'ont de regards que pour lui

Ramuntcho... c'est le roi de la montagne
Ramuntcho... quand il appelle sa compagne
Il crie: "Ma gachucha... je t'aime! "
L'écho répond...
Aime!
Mais je suis près de toi, quand même!
L'écho répond...!
Aime!
Il va chantant
Le coeur léger cheveux au vent
Et jusqu'au jour Ramuntcho clame son amour
Dans la vallée il fait la loi
De la montagne il est le roi!




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Opérette
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 28/08/2010 18:22


Ramuntcho est une chanson de Vincent Scotto et Jean Rodor de 1945.
Elle a été incluse dans le film "LE MARIAGE DE RAMUNTCHO"en 1946.
Ce n'est pas un extrait d'une opérette mais une simple chanson.
Jacqueline


repermusiques 05/02/2010 19:51


ah, je connais. J'avais un jour acheté le 45 tours. Je trouve que c'est une jolie chanson :)


Charlottemh 28/01/2010 19:34


Vincent Scotto ( que je connais par Barbara )
Les français et les comédies musicales font 2 en effet... ( à part pour les parties dansées et mises en scène)

Existe t il encore des opérettes de nos jours?

Bonne soirée
Cha


Isabelle 28/01/2010 18:04


Super cette rubrique, ça permet en effet de redécouvrir des chanteurs d'opérette de talent. Merci de m'avoir fait découvrir le festival des mandolines. J'adore cet instrument. Bisous. Isabelle


Louly 28/01/2010 13:28


J'en ai vu bcp, dans mon jeune temps, des opérettes à Paris et tu as raison certaines étaient données à l'Opéra-Comique : La veuve Joyeuse, La vie Parisienne...
Nous allions aussi au Chatelet écouter, Luis Mariano, Michel Dens, Bourvil, Tino et tant d'autres.
J'adorais et j'aime encore écouter ces airs souvenirs de ma merveilleuse Grand-Mère.
Merci Pierre pour ce rappel