Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 07:15

Il fut un temps où les élèves des écoles primaires apprenaient la liste des dates marquantes de l'histoire de France. Ainsi, chaque élève savait qu'en 481, Clovis était devenu le roi des Francs, qu'en 732 Charles Martel avait battu les Arabes à Poitiers et... qu'en 1515 avait eu lieu la bataille de Marignan.


Alors, parlons de la bataille de Marignan qui inspira Clément Janequin (1485-1558) un des plus célèbres chansonniers du XVIème siècle (Il composa plus de 250 chansons).

Cette bataille fut longue (deux jours!) et fit plus de 15000 victimes. Elle clôt la campagne d'Italie. Mais ces campagnes n'eurent pas que des mauvais côtés. Les voyages "forment la jeunesse" dit-on mais aussi l'esprit. En effet, les français vont découvrir l'art de vivre italien, la culture italienne et cela provoquera une véritable révolution culturelle et surtout architecturale dans notre bon pays de France !

Des nobles ramènent de leur séjour (forcé) en Italie des objets, telles des statues, des fontaines... Ils se font accompagner d'architectes à qui ils demandent d'apporter des modifications à leur demeures.


Le roi François 1er n'est pas en reste. Ainsi, ce jeune roi fasciné par le savoir-faire des artistes italiens sera à l'origine d'un renouveau artistique en France : la Renaissance.


Mais les campagnes d'Italie ne s'apparentaient pas toujours à du "tourisme" comme en témoigne cette chanson de Clément Janequin : La bataille de Marignan que je vous laisse écouter.

Vraiment, on s'y croirait !






 

 

Escoutez, tous gentilz Galloys, 

la victoire du noble roy Francoys. 

Et orrez, si bien escoutez, 

Des coups ruez de tous costez. 

Phiffres soufflez, frappez tabours, 

Tournez, virez, faictes vos tours, 

Avanturiers, bons compagnons 

Ensemble croisez vos bastons, 

Bendez soudain, gentils Gascons, 

Nobles, sautez dens les arçons, 

La lance au poing hardiz et promptz 

Comme lyons! 

Haquebutiers, faictes vos sons! 

Armes bouclez, frisques mignons, 

Donnez dedans! Frappez dedans! 

Alarme, alarme. 

Soyez hardiz, en joye mis. 

Chascun s'asaisonne, 

La fleur de lys, 

Fleur de hault pris 

Y est en personne. 

Suivez Francoys, 

Le roy Francoys, 

Suivez la couronne 

Sonnez, trompettes et clarons, 

Pour resjouyr les compaignons. 

Fan frere le le fan fan fan feyne 

Fa ri ra ri ra 

A l'estandart tost avant 

Boutez selle gens d'armes à cheval 

Frere le le lan fan fan fan feyne 

Bruyez, tonnez bombardes et canons 

Tonnez gros courtaux et faulcons 

Pour secourir les compaignons. 

Von pa ti pa toc von von 

Ta ri ra ri ra ri ra reyne 

Pon, pon, pon, pon, 

la la la . . . poin poin 

la ri le ron 

France courage, courage 

Donnez des horions 

Chipe, chope, torche, lorgne 

Pa ti pa toc tricque, trac zin zin 

Tue! à mort; serre 

Courage prenez frapez, tuez. 

Gentilz gallans, soyez vaillans 

Frapez dessus, ruez dessus 

Fers émoluz, chiques dessus, alarme, alarme! 

Courage prenez après suyvez, frapez, ruez 

Ils sont confuz, ils sont perduz 

Ils monstrent les talons. 

Escampe toute frelore la tintelore 

Ilz sont deffaictz 

Victoire au noble roy Francoys 

Escampe toute frelore bigot.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

poussin 27/11/2009 19:25


Bonsoir cher maître, ta leçon est épatante, merci. Que de bons souvenirs avec cette écoute, un artiste que j'ai beaucoup aimé écouter. Bonne soirée biz


moqueplet 27/11/2009 18:19


pas facile à lire l'ancien français...bonne soirée