Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 07:02
Pendant une semaine, je suis absent.

Je vous propose chaque jour une photo. Elle devrait évoquer pour vous le titre d'une chanson.

Plusieurs réponses sont possibles.

A vous de jouer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Généralités
commenter cet article

commentaires

Hermès 26/05/2009 16:54

http://www.youtube.com/watch?v=wvhdZTHKm3Y

Pierre Perret le plombier ( l’banquier )

{Refrain:}
Je suis l'banquier quier-quier-quier-quier
J'ai un beau métier
J’vous arnaque bien bien bien bien bien
Et vous n’y voyez rien
De l’aube à l’aurore
J’me fais des couilles en or
Je sais comment il faut
Faire du vrai avec du faux
J’suis jamais pris en défaut.

J’ne pense qu’à l’argent et à moi
Aucun drame ne m’apitoie
Je suis un vrai rapetout
Près à tout pour vous piquer vos sous
Grâce à ma science reconnue
Reconnue et estimée partout
Des pauvres et des cossus
Me refilent leur sous
Et ne les revoient plus

{au Refrain}

Puis j’me tire dans les paradis fiscaux
Andorre, Monaco avec mon magot
Et à l’abris de la finance et de ses requins
J’raconte mes magouilles dans un bouquin
J’y étale mes turpitudes et mes envies
J’y raconte combien je suis pourri
Et comment j’faisais des bénéfs
Tandis que vos tunnes ne vous rapportaient que des nefs.

{au Refrain}

Parce que sans moi vous pouvez pas toucher à votre argent
J’suis transquille, j’manquerai jamais d’clients
Alors je taxe l’argent gagnée, l’argent perdue,
Le capitale les intérêts et les plus values
Les dépôts, les retraits tout et n’importe quoi
Pour vous piquer votre argent on est pire que des pieuvres
Et pour magouiller on est de vrais chefs-d’œuvre.

{au Refrain}

Quand vos comptes se retrouvent à l’agonie
Aussitôt l’on vous menace de saisie
Voir de vous mettre en cage
Selon notre habitude
Celui qui n’a plus rien y dégage
Et on lui coupe tous les crédits
Avec nous seuls les emmerdes sont garantis
On fait comme il nous convient
Et tant pis si vous vous retrouvez sans rien

{Refrain:}
Je suis l'banquier quier-quier-quier-quier
J'ai un beau métier
J'fais vous arnaque bien bien bien bien bien
Et vous n’y voyez rien
De l’aube à l’aurore
J’me fais des couilles en or
Avec les trader mes comparses
Pour nous tout va bien
Et tant pis pour les péquins
Je suis l'banquier

Hermès 23/05/2009 16:04

http://www.youtube.com/watch?v=vTVf2AAyfzU
Mon fromage à Charles Aznavour ( Hier encore j’avais une dent )
Hier encore
J'avais une dent
Qui mastiquait allègrement
Elle est tombée cette nuit
Ca faisait plusieurs jours
Qu’elle branlait qu’elle ennui
Il fallait bien qu’elle tombe un jour
Comment vais-je manger maintenant

Bien sûr je postillonnais
J’en remplissais l’air
Mes vis à vis en prenaient plein la poire
Je vais devoir acheter un dentier
Mais c’est pas remboursé par le Sécu
La pilule va être dure à avaler
Et je n’en trouverais pas des comme elle
Dont je puisse être aussi fière

Hier encore
J'avais une dent
Qui mâchait tous les aliments
Aucun ne l’arrêtait
Et ça me faisais un sourire
D’une rare beauté
Ca ne me gênait il faut le dire
Que pour siffler

Je n’ai jamais rien repassé
Les aliments les plus durs
Ne la rebutait pas
Avec elle la mastication
N’a jamais était un souci
Et tout me semblait bon
Certains la trouvaient immonde
Mais redoutait sa morsure

Hier encore
J'avais une dent
Mais je l'ai perdu en ma la suçotant
En me la suçotant cette nuit
Elle n’était plus qu’un moignon
Tremblant et imprécis
Mais bien utile au fond
Pour croquer dans les fruits

Car les trente deux autres sont mortes
Peu à peu elles m’ont quitté
Une à une elles sont parties
Et ne repousseront pas
Il n’y a que les dents de lait
Qui repoussent une fois
C’est peu en réalité pour toute une vie
Il ne faut pas trop les user

Quel malheur il n’y a pas pire
Cette perte me fend le cœur
Elle va gâcher mon sourire
Qui me rendais si charmeur
Où sont-elles à présent
A présent mes 32 dents ?

Hermès 23/05/2009 09:28

Bonjour à toutes et à tous

http://www.wat.tv/video/serge-lama-mon-enfance-appelle-xbs7_xbin_.html

S.Lama Mon enfance m’appelle…

Mon enfance m'appelle sur des rivages aimables
Mon enfance m'appelle au pays du Tage doré
Sur elle sont venues s'inscrire impitoyables
Tant, trop, de nombreuses années

Qu'ai-je fait ? Qu'ai-je accompli?
Que suis-je venu faire en ce pays ?
Je vie depuis tant d’années sous ces cieux
C’es ici que l’enfant que j’étais est devenu vieux
Ô mon enfance disparue
J’ai si peu fait de ce que tu as voulu.

Qu'ai-je fait ? Qu'ai-je accompli ?
Que suis-je venu faire en ce pays ?
Quelle fleur a courbé sa tige sous mes pas
A se battre son résultat en fini par devenir las.
Ô mon enfance notre destin
Semble ne pas avoir de lendemain.

Mon enfance m'appelle sur des rivages aimables
Mon enfance m'appelle au pays du Tage doré
Sur elle sont venues s'inscrire impitoyables
Tant, trop, de nombreuses années

Qu'ai-je fait ? Qu'ai-je accompli ?
Que suis-je venu faire en ce pays ?
Et cette volonté de départ vers des lieux inconnus
Pour oublier le désespoir de ce que je suis pas devenu.
Ô mon enfance à jamais perdue
Dis-moi, que suis-je devenu ?

Qu'ai-je fait ? Qu'ai-je accompli ?
Que suis-je venu faire en ce pays ?
Quelle constante nuit se lève devant mes yeux ?
Mon esprit est ardent, mais mon cœur est devenu vieux
Ô mon enfance j’ai envie
D’aller chez-toi finir ma vie.

Mon enfance m'appelle sur des rivages aimables
Mon enfance m'appelle au pays du Tage doré
Sur elle sont venues s'inscrire impitoyables
Tant, trop, de nombreuses années

Hermès 19/05/2009 17:23

http://www.youtube.com/watch?v=CN3O6vZh_Mk

Des fois ça ne renvoi vers rien.
Je remets le lien.

Si non c'est sur le site youtube. En tapant Ma France de Jean Ferrat

A+

Une rigolote

http://fr.youtube.com/watch?v=qz_b7S2lMpI
Camarade
A droite, les UMP se moquent de nos camarades.
Ca leur permet d’oublier leurs propres engueulades.
C’est vrai que Clraestrem c’est plus qu’une incartade.
Mon camarade

Camarade
Ils ont beau défiler ensemble comme à la parade
Et se montrer unis sur les différentes estrades
Personne n’y croit et déjà l’atmosphère ce dégrade.
Mon Camarade

Camarade
Ils se donnent des tapes dans le dos, des accolades
Ce ne sont que mains serrées et embrassades.
Mais nous savons que tout cela n’est que mascarade.
Mon camarade

Camarade
Leur unité, leurs sourires mielleux et leurs aubades
Ne sont que poudre aux yeux, juste une unité de façade.
C’est une belle hypocrisie à s’en rendre malade.
Mon camarade

Camarade
Pour eux le climat commence à tourner au maussade.
Ils ont beau se passer de la brosse à reluire, de la pommade,
Le temps vient où pour eux aussi ce sera la débandade.
Mon camarade

Camarade
Comme toujours, le sommet viendra après la dégringolade.
Alors supportons en silence leurs moqueries et leurs rodomontades
Et recommençons patiemment une nouvelle escalade.
Mon camarade

Camarade
L’avenir nous appartient, il n’est pas aux idées rétrogrades.
Attendons que vienne le temps de leurs algarades.
Chez eux, il en est plein qui attendent en embuscades.
Mon camarade

Camarade
Alors pour nous aussi viendra le temps des franches rigolades
Même si pour rire et nous moquer de leurs foucades
Il va nous falloir patienter plusieurs décades.
Mon Camarade LOL

Hermès 19/05/2009 11:50

Bonjour à toutes et à tous

Un hommage à la chanson et à la France

http://www.youtube.com/watch?v=CN3O6vZh_Mk Ma France

Sous tous les horizons l’on te rêve et l’on t’imagine
Pour des millions d’êtres tu es et restes la grande nation
Partout des inconnus te désirent et t’imaginent
Toi qui as changé la vie de tant et tant de générations
« Ma » France

Pour tout ceux que la misère courbe tu es la dernière chance
Et pour échapper à la désespérance qui les gagne et les dessèche
Ils viennent des quatre coins de la terre poussé par l’espérance
A la recherche de ce bonheur qui rend leurs lèvres sèches
« Ma » France

Ton nom est reconnu et respecté au-delà de tes frontières
Aux cœur des peuples martyrisés et de tous ceux que le sort afflige
Et aux yeux de l’humanité nulle autre nation n’a ton prestige
Tu es aimé d’amour par des millions d’Hommes sur la terre entière
« Ma » France

Celle qui veille et quand il le faut dénonce les actes vils
Le sang versé des innocents et les libertés que l’on assassine
Celle qui donne du travail dans ces usines
A ceux qui veulent une meilleure vie pour leur famille
« Ma » France

Un monde nouveau est ton rêve et ta quête
Depuis 1789 et les communards il t’incombe
D’en définir le projet, d’en faire la conquête
Et d’agir constamment pour que le malheur succombe
« Ma » France

Même si d’autres plient, même s’il n’en reste qu’une
Tu te dois d’être toujours celle qui combat le crime et l’horreur
En restant le flambeau de l’espoir et de la loi commune
Le chantre du droit, de la justice et de l’honneur
« Ma » France

Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
Et la lutte obstinée de son travail quotidien
Celle qui se donne du mal du lundi au dimanche
A la recherche de meilleurs lendemains
« Ma » France

Celle que je connais. Celle que je devine
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Celle qui tient l'avenir, serré dans ses mains fines
Celle qui commença avec Clovis, La France éternelle
MA FRANCE !

Pierrot 19/05/2009 16:45


Merci pour tes contributions. Cependant, le lien que tu mets dans ton commentaire ne me renvoie pas à la chanson dont tu as noté les paroles. A +.


Hermès 19/05/2009 11:48

http://www.youtube.com/watch?v=vkzYk5vtTAE&feature=related
On ne voit pas le temps passer ( le temps peut tout effacer )
Quoi que l’on dise le temps
Peut tout, tout emporter
Les blessures comme les sentiments
Peu à peu, il finit par tout effacer
Les fleures les plus belles
Finissent par se faner
Et les saisons continuent sans elles
Et on finit par ne plus y penser

[Refrain] :
Faut-il pleurer, faut-il en rire
Faisons-nous envie ou bien pitié
De savoir que tout fini par mourir
Que le temps finit par tout effacer.

Heure après heure, il consume
Tout ce qui nous est le plus cher
Et réduit ce que nous fûmes
En souvenirs et en poussières.
A peine a-t-on le temps de naître
Qu’il faut déjà trépasser
A peine apprend-on a être
Que notre temps est déjà passé.

[Refrain]

Exister c’est glisser sur une planche
Vers un gouffre ou chacun devra plonger
Après avoir remplie sa page blanche
Que nul ne peut prolonger.
Mais finalement même si toute vie se résume
En millions de pas dérisoires
Vivre c’est être pris entre le marteau et l’enclume
De la volonté et de l’espoir.

[Refrain]

willycat 11/05/2009 20:25

Je pense à Lettre à France de Polnareff

Pierrot 13/05/2009 21:47


J'aime bien cette chanson. Un beau texte. Merci de ta visite.


poussin 11/05/2009 12:38

J'ai tout de suite pensé à Renaud "l'hexagone".

Pierrot 13/05/2009 21:48


Je n'en attendais pas moins de toi. Salut !


colette 11/05/2009 12:11

ne m'appelais plus jamais françe ,bisous colette

mamie+vinyle 11/05/2009 12:05

"hexagone" de Renaud y'a que celle là qui me vient en tête et pourtant j'aime pas
bonne journée