Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 12:38
Bonne fête, Céline !

« Santiano », « Céline » ou bien encore « Stewball »… on a tous chanté ces chansons à l’école, en colonies de vacances ou chez les scouts ! Ces morceaux font partie intégrante du répertoire musical français. 





C'est vrai que l'on connaît tous cette chanson par coeur mais peut-être pas les plus jeunes ! Alors c'est l'occasion d'entendre ou de réentendre une très belle chanson d'Hugues Aufray. Même les plus blasés  d'entre nous devront reconnaître qu'il s'agit là de bel ouvrage.

      


Dis-moi, Céline, les années ont passé
Pourquoi n'as-tu jamais pensé à te marier ?
De tout's mes soeurs qui vivaient ici
Tu es la seule sans mari 

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeux
Ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu aurais pu rendre un homme heureux 

Dis-moi, Céline, toi qui es notre aînée
Toi qui fus notre mèr', toi qui l'as remplacée
N'as-tu vécu pour nous autrefois
Que sans jamais penser à toi ? 

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeux
Ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu aurais pu rendre un homme heureux 

Dis-moi, Céline, qu'est il donc devenu
Ce gentil fiancé qu'on n'a jamais revu ?
Est-c' pour ne pas nous abandonner
Que tu l'as laissé s'en aller ? 

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu as, tu as toujours de beaux yeux
Ne rougis pas, non, ne rougis pas
Tu aurais pu rendre un homme heureux 

Mais non, Céline, ta vie n'est pas perdue
Nous sommes les enfants que tu n'as jamais eus
Il y a longtemps que je le savais
Et je ne l'oublierai jamais 

Ne pleure pas, non, ne pleure pas
Tu as toujours les yeux d'autrefois
Ne pleure pas, non, ne pleure pas
Nous resterons toujours près de toi
Nous resterons toujours près de toi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

SoF76 22/10/2009 16:45


J'aime beaucoup cette chanson, Céline. Elle est triste mais belle.