Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:02

Vous avez tous entendu parler de ce petit opuscule écrit par Stéphane Hessel et dont je vous conseille la lecture. Au hasard de mes promenades sur la toile, j'ai découvert un double album qui rassemble les chansons de chanteurs indignés. La présentation (couleur, texte en filigrane, police...) est identique. A vrai dire, je n'ai pas recherché le rapport qu'il pouvait y avoir entre les deux .

a_indignez-vous1.jpg

 

Si vous voulez connaître le contenu de ce double album, vous pouvez vous rendre ici. Certes, rien de bien nouveau ! Beaucoup de chansons connues !

http://www.deezer.com/fr/music/michel-buhler/chanteurs-indignes-1581574

u3610150577719.jpg

Je vous propose un extrait de cet album : une chanson de Michel Bühler "Les poissons sont des cons".

 

 

 

 

 Y a deux poissons dans mon étang Ça va nageant, ça vit content Ça se croise par-ci par-là Un p'tit salut, un p'tit "Ça va ?" Deux tout jolis mignons poissons Qu'ont tout plein de place pour s'ébattre Si bien qu'ils se sont dit "Croissons !" Le lendemain, ils étaient quatre Y a quatre poissons dans mon étang On s' voit de loin mais plus souvent Dessous les feuilles des nénuphars Ou quand on prend le frais, le soir "Ma chère comment allez-vous ? Et les enfants ? Ca viendra vite ! Plus tard, ils prendront soin de nous" Le lendemain, ils étaient huit Y a huit poissons dans mon étang Qui r'muent la queue en gigotant C'est pas encore un club de foot Mais ça fait du monde qui glougloute Et qui zigzague, joyeux foutoir Les maigrichons frôlent les balèzes Que chatouillent les p'tits rigolards Le lendemain, ils étaient seize Y a seize poissons dans mon étang Qui chassent les mouches et les vers blancs Ça gobe, ça croque et ça avale C'est des gloutons, c'est des morfales On aurait tort de se priver De la graille, y en a tant qu'on veut Y a qu'à se servir, y a qu'à s' bâfrer Le lendemain, z'étaient trente-deux Sont cinq cent douze quelques jours plus tard Commence à y avoir un écart Entre quelques poissons nantis Et la masse des plus petits "Eh, c'est la nature et ses lois" Disent d'éminents poissons savants "Certains ont des besoins plus grands D'autres mérites ou d'autres droits" On pourrait penser qu'au moment Où ils s' trouvent plus d' mille dans l'étang Bien qu'ils aient pas inventé l'eau tiède Il se trouve un poisson qui plaide Pour qu'on réfléchisse un p'tit peu Y a moins d' plancton, moins d'asticots Mais réfléchir, mon bon monsieur, C'est trop d'mander à ces bestiaux Les v'là huit mille et des poussières Dans mon étang et ça se serre Mais sans s'inquiéter pour autant La poiscaille, ça vit au présent Changer d'art de vivre, jamais Y a pas d'autre route et d'ailleurs Celui qui n' croit pas au progrès Qu'il aille se faire pêcher ailleurs ! Combien sont-ils ? On ne sait pas Un tas, une foule, un magma Qui remplit quasi tout l'étang Et qui se dit "Et maintenant ? Eh bien, amis, croissons, croissons On fait ça d'puis la nuit des temps Y a qu' ça qu'est vrai, y a qu' ça qu'est bon Hardis, haut les cœurs, en avant !" Y a plus d' poissons, y a plus d'étang Rien qu'un gros trou un peu puant Où même les chats ne rodent plus Ou alors ceux qui s' sont perdus Plus d' papillons, plus de roseaux Plus d' libellules jouant sur l'eau Si vous voulez mon opinion Les poissons sont des cons ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires