Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 11:22

      Bonne fête aux Marcel !

 Allez, Pierrot, parfois tu racontes des grosses conneries mais j'ai du mal
à ne pas t'aimer !

0000613386_350.jpg

 
Ce type-là ce type-là ni son mari ni moi
On le connaissait pas
Il est venu il est venu un matin de printemps
Exhiber son col blanc
Il nous parla de l'Atlantique
Et du sauvage pacifique
Bien avant d'aborder Singapour
Elle était déjà pour
Il a dit c'est de poudre pilée de serpent
Que je brosse mes dents
Le plus fin c'est sans doute la peau de zébu dont
Sont faits mes escarpins
Nous qu'on marche à côté de nos grolles
On a l'air plutôt tartignolles
Nous comme dentifrice on se décrasse
Les crochets à l'ajax

Elle lui disait Marcel
Il s'appelait Marcel
Fais-moi l'africain
Il lui faisait L'africain
Elle lui disait Marcel
J'en ai marre de Paname
Fais-moi le tam-tam
Il lui faisait le tam-tam

Au Cap gris-nez il jouait du corps au fond des bois
Avec les vahinés
A Shanghaï il avait échangé des chinois
Contre des porte-clés
Il avait mis des tigres en cage
Il avait bouffé des sauvages
Aux vieux il leur suçait les yeux
Y paraît que c'est fameux
A ce type-là on y a dit on est pas des paumés
On est de gennevilliers
Mon p'tit gars j'y ai dit moi seul personnellement
Je connais même Orléans
Mais il avait vu l'Afrique noire
Les plus grands trafiquants d'ivoire
Tous les pays du Benelux
Y connaissait Guy Lux

Elle lui disait Marcel
Fais encore la mousson
Bon passez-moi le sel
Il lui faisait la mousson
Elle lui disait Marcel
Bois un verre de vin frais
Dis-moi l'île aux pucelles
Est-ce que ça peut-être vrai ?

Un matin un matin Ils se sont embarqués
Vers des contrées fleuries
Elle a dit elle a dit je quitte les îles Mollusques
Pour le paradis
Le vent du large bon apôtre
Les a poussés l'un contre l'autre
La mer était trop petite pour
Contenir leur amour
Un fol amour se consume au bout quelque temps
Comme un feu de Saint-Jean
Le Marcel lui a dit retourne à tes deux guignols
Bons baisers et bon vent
Du bateau elle ne vit que la Corse
En lavant les verres par force
Sans adieu elle quitta Cupidon dans la soute à charbon

Au retour elle dit Marcel
C'est un fiéffé salaud
Faites-moi le métro
On lui a fait le métro
Son mari a fait le zouave
Et moi le pont de l'Alma
Et pleurant de joie
Elle retomba dans nos bras

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

peche 22/01/2010 11:24


Bonjour je cherche des infos sur le vin de serpent et j'ai trouve votre site, mais je ne vois pas ou vous en parlez plus que ca, merci de votre aide.
Le vin de serpent c'est ca:
http://www.asian-snake-wine.com/

(j'oubliais, j'ai trouvé votre site en cherchant vin de serpent / médecine chinoise naturelle)


Pierrot 24/01/2010 08:16


Curieux ! Je n'ai jamais parlé du vin de serpent. Que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam.


Louly 17/01/2010 08:15


Chauffe Marcel !

Bon dimanche et merci pour toutes ces trouvailles, j'ai pu entendre la chanson cette fois ci ! Les mystères de l'informatique...


Karaoke-ive : karaoké et paroles 17/01/2010 03:24


J'accepte votre blog dans une catégorie qui lui convient parfaitement : Paroles de musique

Bonne continuation dans votre blog fort sympathique
A très bientôt

Eric de Karaoke-Live


Isabelle 16/01/2010 17:53


C'est toujours un plaisir de découvrir tes chansons mon cher Pierre. Gros bisous. Isabelle