Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 05:32

 

Une amie m'a envoyé cette chanson de Jean-Roger Caussimon à la suite de mon article d'hier. Merci à elle de me l'avoir fait découvrir.

Jean-Roger Caussimon est un comédien, auteur-compositeur-interprète né le 24 juillet 1918 à Paris et décédé le 19 octobre 1985 à Paris. Après une carrière d’acteur de théâtre et de cinéma, Jean-Roger Caussimon s’est illustré dans la chanson dès 1970, grâce aux encouragements de son ami Léo Ferré.

De nombreux artistes ont chanté ses chansons :  FerréPhilippe Clayles Rita MitsoukoSerge GainsbourgArno Bernard Lavilliers...

Aujourd'hui, un bien bel hommage au Grand Jacques (voir article d'hier)
Jean-Roger-Caussimon.jpg
Le voilier de Jacques

paroles et musique de Jean-Roger Caussimon

Un voilier « dévoilé »
Est à vendre aux îles Marquises
La nuit, le ciel est étoilé
Le jour, tendre est la brise...
Un bateau ne sait rien
Rien qu'attendre en silence
Le jour où son maître revient
Il a le temps
Il se balance
Au gré du vent...

 Il ne faut pas aimer « bien » ou « un peu »
Et, à tout prendre
Mieux vaut ne pas aimer du tout…
Il faut aimer de tout son cœur
Et, sans attendre
Dire « Je t’aime » à ceux qu’on aime
Avant qu’ils ne soient loin de nous… 

Il est un plat pays
Plus secret que celui des Flandres
C'est vrai, quand il prend nos amis
Plus rien ne sert d'attendre...
Sans doute ils y sont bien
Puisqu'on est sans nouvelles
Ils nous ont laissé leurs refrains
On se souvient
On se rappelle
Avec chagrin...

 Il ne faut pas aimer « bien » ou « un peu »
Et, à tout prendre
Mieux vaut ne pas aimer du tout…
Il faut aimer de tout son cœur
Et, sans attendre
Dire « Je t’aime » à ceux qu’on aime
Avant qu’ils ne soient loin de nous… 

Des voiliers vogueront
Sur les vagues du Pacifique
Des voix, bientôt, rechanteront
Le ciel de la Belgique...
Ce seront d'autres voix
Et d'autres voiles blanches
La vie ne se joue qu'une fois
Les jeux sont faits
Pas de revanche
Seuls, des regrets...

 Il ne faut pas aimer « bien » ou « un peu »
Et, à tout prendre
Mieux vaut ne pas aimer du tout…
Il faut aimer de tout son cœur
Et, sans attendre
Dire « Je t’aime » à ceux qu’on aime
Avant qu’ils ne soient loin de nous… 

Un voilier « dévoilé »
Est à vendre aux îles Marquises
La nuit, le ciel est étoilé
Le jour, tendre est la brise...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Hommages
commenter cet article

commentaires

Dernoncourt André 12/05/2010 11:54


Comment écouter JRC sans en ressortir ébloui ? Comment oublier qu'il a fourni au grand Léo quelques uns de ses plus beaux textes (Nous deux, Monsieur Williams, Ostende, le temps du tango, etc,
etc.). Il a servi de façon magistrale la chanson de variété française, à la fois simple, poétique et super bien écrite. Ceux qui ne le connaîtraient pas encore n'ont plus qu'une chose à faire :
foncer le découvrir. André