Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 06:11

SYLVAIN LELIEVRE (1943-2002), c'est six livres, treize albums de chanson, deux comédies musicales et plus ou moins mille spectacles de chanson au Québec et à l’étranger. 

Pour découvrir cet artiste, vous pouvez vous rendre  ici :

http://www.sylvainlelievre.com/

 

 

 

Toi l'ami dont jamais je ne saurai le nom
Toi mon frère inconnu, toi ma soeur anonyme
Toi qui vis dans le noir, toi l'obscur compagnon,
Toi pour qui tant de fois j'ai retourné ma rime
Toi qui es là ce soir, qui entends ma chanson
Toi-même qui jamais ne l'entendras peut-être
Qu'importe, mais toi, dont je ne sais rien, sinon
Que nous vivrons tous deux sans jamais nous connaître.

La vie a ses façons de nous départager
J'aimerais bien parfois te raconter des choses
Comme on le fait le soir quand on est fatigué
Quand on a sa journée, qu'on a le coeur morose
Nous pourrions simplement nous asseoir et jaser
En écoutant Félix ou Mozart ou Coltrane
Ma femme vers minuit t'offrirait du café
La veillée serait longue et courte la semaine.

C'est à notre amitié que je chante aujourd'hui
C'est au vin que jamais nous ne boirons ensemble
Je chante à l'impossible et j'en pleure à demi
Mais sache au moins ce soir combien je te ressemble.
Mais sache au moins ce soir tout ce qui nous unit
Sache que nous faisons un peu le même ouvrage
Et qu'à tout prendre au fond, malgré tout ce qu'on vit
Pareilles sont nos joies, pareilles sont nos rages.

Mais que tombent ce soir nos murs et nos parois
Et que pour un moment le cours du temps s'arrête
Ce soir c'est notre fête, allez tu viens chez moi
C'est le temps de fumer toutes nos cigarettes
Je veux te dire au moins que je marche avec toi
Et que tu n'es pas seul malgré tant de silence
Que par-dessus les mers, les villes et les toits
Se rejoignent nos mains à force d'espérance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yves 02/09/2011 11:18


Bonjour Pierre,

Connais-tu la version d'Alain Nitchaeff ?

http://www.4shared.com/audio/EC8eJeO9/15-Toi_lami_suite.html

J'adore cette voix, parfois si proche de celle du très regretté Allain Leprest.


poussin 29/07/2011 09:04


Magnifique texte, plein d'émotion.