Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 12:25
Un peu d'humour !

Deux versions d'une même chanson. A vous de choisir !



Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 20:22
Aujourd'hui, un peu d'humour avec un artiste polyvalent dont nous n'avons pas encore parlé : Francis Blanche. C'était sans conteste, un grand humoriste et nous en donnons pour preuve cette chanson sur le thème de La truite" de Schubert.

Les-fameux-gags-de-Francis-Blanche.jpg


Elle était jeune fille 
Sortait tout droit de son couvent 
Innocente et gentille 
Qui n'avait pas seize ans 
Le jeudi, jour de visite, 
Elle venait chez ma mère 
Et elle nous jouait la Truite 
La Truite de Schubert 

Un soir de grand orage 
Elle dut coucher à la maison 
Or malgré son jeune âge 
Elle avait de l'obstination 
Et pendant trois heures de suite 
Au milieu des éclairs 
Elle nous a joué la Truite 
La Truite de Schubert 

On lui donna ma chambre 
Moi je couchai dans le salon 
Mais je crus bien comprendre 
Que ça ne serait pas long 
En effet elle revint bien vite 
Pieds nus, dans les courants d'air 
Pour me jouer la Truite 
La Truite de Schubert 

Ce fut un beau solfège 
Pizzicattis coquins 
Accords, trémolos et arpèges 
Fantaisie à quatre mains 
Mais à l'instant tout s'agite 
Sous l'ardent aiguillon de la chair 
Elle, elle fredonnait la Truite 
La Truite de Schubert 

Je lui dis : Gabrielle 
Voyons, comprenez mon émoi 
Il faut être fidèle 
Ce sera Schubert ou moi 
C'est alors que je compris bien vite 
En lisant dans ses yeux pervers 
Qu'elle me réclamait la suite 
La suite du concert 

Six mois après l'orage 
Nous fûmes dans une situation 
Telle que le mariage 
Etait la seule solution 
Mais avec un air insolite 
Au lieu de dire oui au maire 
Elle lui a chanté la Truite 
La Truite de Schubert 

C'est fou ce que nous fîmes 
Contre cette obsession 
On mit Gabrielle au régime 
Lui supprimant le poisson 
Mais par une journée maudite

Dans le vent, l'orage et les éclairs 
Elle mit au monde une truite 
Qu'elle baptisa Schubert. 

A présent je vis seul 
Tout seul dans ma demeure 
Gabrielle est partie et n'a plus sa raison 
Dans sa chambre au Touquet elle reste des heures 
Auprès d'un grand bocal où frétille un poisson 
Et moi j'ai dit à Marguerite 
Qui est ma vieille cuisinière 
Ne me faites plus jamais de truite 
Ça me donne de l'urticaire.

truite.jpg 


 
Partager cet article
Repost0
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 11:35
157_Jaguar.jpg

Il y a peu de temps, je vous parlais de Léon Xanrof, vous savez...Léon Fourneau (voir article précédent pour ceux qui sont "largués").

J'ai trouvé au hasard de mes périgrinations "webiennes" une chanson interprétée par Marcel Amont qui reprenait l'air de la chanson "Le fiacre" composée par le susdit Léon Xanrof mais dont les paroles avaient été "modernisées" par le rigolo Jean-Claude Massoulier.

L'idée de placer d'autres paroles sur un air connu est très ancien. On appelait cela un timbre

Tiens, cela pourrait me faire une nouvelle catégorie car il y a de la matière en ce domaine.

Concernant cette chanson, je pensais que les 2 CV tenaient mieux la route . Mais, bon, on peut se tromper.



Une Jaguar allait roulant
Vrrrrrrrrrrrroum
Une Jaguar allait roulant
Un playboy à son volant

Qui serrait tout contre lui
Choubidou, bidou, bidou, bidou, bidou daïdaï
Qui serrait tout contre lui
Une fille qui disait "Johnny !

On roule à près de deux cents
Vrrrrrrrrrrrroum
On roule à près de deux cents
Laisse tes mains sur le volant !"

Une 2CV qui passait
Popopopopop hue !
Une 2CV qui passait
Le chauffeur s'écrie "Mais c'est

Ma femme dans cette Jaguar !"
Popopopopop hue !
"Ma femme dans cette Jaguar !"
Et comme un fou, il démarre

Mais il glisse sur le sol mouillé
Aïïïïïïïïïïïïe !
Mais il glisse sur le sol mouillé
Crac ! Il est désintégré

D' la Jag, la fille sort et dit
Choubidou, bidou, bidou, bidou, bidou hen hen
D' la Jag la fille sort et dit
"Chouette, Johnny, c'est mon mari !"

"Y a plus besoin d' nous cacher
Choubidou, bidou, bidou, bidou, bidou hen hen
Y a plus besoin d' nous cacher
Allez, emmène-moi danser" !

Une Jaguar allait roulant
Un playboy à son volant !

 

 

 
Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 07:40
C'est grâce à cette gymnastique de l'esprit que Léon Fourneau devint Léon  Xanrof. Il est vrai que pour réussir dans le domaine artistique s'appeler Monsieur Fourneau est peut-être (?) un handicap. Il tira donc son nom de l'anagramme du mot latin fornax (fourneau).
Avocat de formation, il se tourna rapidement vers l'écriture et la composition et son oeuvre la plus célèbre est certainement cette chanson, "Le fiacre", immortalisée par Yvette Guilbert.
Il écrivit également des livrets d'opérettes (Rêves de valse).
Son oeuvre se caractérise par un certain humour comme l'indique un de ses recueils "Chansons à rire". 


R110007310

Léon Xanrof (1867 - 1953)

guilbert yvette 04

Yvette Guilbert (1865 - 1944)


Fiacre



Un fiacre allait, trottinant,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Un fiacre allait, trottinant,
Jaune, avec un cocher blanc.

Derrière les stores baissés,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Derrière les stores baissés
On entendait des baisers.

Puis une voix disant: "Léon!
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Puis une voix disant: "Léon!
Pour... causer, ôte ton lorgnon!"

Un vieux monsieur qui passait,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Un vieux monsieur qui passait,
S'écrit: "Mais on dirait que c'est

Ma femme avec un quidam!
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Ma femme avec un quidam!"
Je se lance sur le macadam.

Mais je glisse sur le sol mouillé,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Mais je glisse sur le sol mouillé,
Crac! il est écrabouillé.

Du fiacre une dame sort et dit:
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Du fiacre une dame sort et dit:
"Chouette, Léon! C'est mon mari!

Y a plus besoin de nous cacher,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là!
Y a plus besoin de nous cacher.
Donne donc cent sous au cocher!"
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 12:03
Je vous fais part de ma dernière découverte. C'était en écoutant l'émission de Philippe Meyer, "mammifère omnivore" (= c'est sa façon de se présenter !) "La prochaine fois, je vous le chanterai".
Je la classe bien sûr dans la catégorie humour.
J'adore le fromage. Cela se voit d'ailleurs clairement sur mon avatar  .Moi aussi, je suis un mammifère omnivore.
Question ! Un fromage, est-il un vrai fromage au-dessous de 60% de matière grasse ?
En tant que franc-comtois, je réponds OUI ... la cancoillotte !


mdyc75ze.jpg





Coulommiers
Epoisses
Bleu d'Auvergne
Beaufort
Livarot
Reblochon
Abondance
Mont-d'or
Crottin de Chavignol
Chabichou du Poitou
Pyrénées de brebis
Vacherin du Haut-Doubs
Camembert
Saint-nectaire
Saint-paulin
Soumaintrain
Bleu de Brie
Tête de Moine
Mimolette
Boursin
Avec...
Avec...
Soixante pour cent
De matière grasse !
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 10:05

Encore un mètre de neige sur ma terrasse !

Neige.jpg

Ah ! Bon ! C'est pas comme cela que l'on mesure !

Je devais sûrement me comporter comme l'enfant de Jacques Prévert dans la Page d'écriture pendant les cours de mathématiques. 
 .

 


Page d'écriture (Jacques Prévert)
Interprétation : Les Frères Jacques


Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize...
Répétez ! dit le maître
Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Mais voilà l'oiseau-lyre qui passe dans le ciel
l'enfant le voit
l'enfant l'entend
l'enfant l'appelle:
Sauve-moi joue avec moi oiseau!
Alors l'oiseau descend
et joue avec l'enfant
Deux et deux quatre...
Répétez! dit le maître
et l'enfant joue
l'oiseau joue avec lui...
Quatre et quatre huit
huit et huit font seize
et seize et seize qu'est-ce qu'ils font ?
Ils ne font rien seize et seize
et surtout pas trente-deux de toute façon
et ils s'en vont.
Et l'enfant a caché l'oiseau dans son pupitre
et tous les enfants entendent sa chanson
et tous les enfants entendent la musique
et huit et huit à leur tour s'en vont
et quatre et quatre et deux et deux
à leur tour fichent le camp
et un et un ne font ni une ni deux
un à un s'en vont également.
Et l'oiseau-lyre joue
et l'enfant chante
et le professeur crie:
Quand vous aurez fini de faire le pitre!
Mais tous les autres enfants écoutent la musique
et les murs de la classe s'écroulent tranquillement
Et les vitres redeviennent sable
l'encre redevient eau
les pupitres redeviennent arbres
la craie redevient falaise
le porte-plume redevient oiseau.

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 15:31
En écoute sur ma platine, une chanson que j'adore et qui me fait rire.

 
 Bonne poilade !
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 06:40

 

Aujourd'hui, un artiste que j'aime beaucoup : Gilbert Lafaille. J'apprécie beaucoup son humour. Tout ce qu'il fait a un air de légèreté qui me plaît. Dans cette chanson, il décrit son enfance bourgeoise.
Malgré une production d'albums assez régulière, malgré son talent, il restera en retrait par rapport à d'autres chanteurs de sa génération. Etre sur le devant de la scène tient parfois à peu de chose et se révèle être souvent une alchimie mystérieuse.



 
      



Mais qu'est-ce que j' pourrais dire ?

J'ai rien à chanter

Pas d'enfance martyre

Personne m'a aidé

 

Jamais été battu, ni fouetté, ni giflé

Mais pourquoi, pourquoi moi ?

J'ai beau chercher partout

Ressasser sans arrêt mon passé

Revoir toute mon enfance

Mais j'ai jamais souffert

 

Les vacances à la mer

Les cadeaux à Noël

Les habits à la mode

Les p'tits cours de latin

Ah, y en a qu'ont du bol !

Qui ont de longues maladies

Des parents alcooliques

Une lourde hérédité

Ah, ils en ont à dire !

Moi, j'ai rien à chanter

J' virais toutes les cutis

Sauf une fois

À cause du timbre qui s'était décollé

Dans mon bain

 

J'ai le blues de Neuilly, Neuilly blues {x2}

 

Mais qu'est-ce que j' pourrais dire ?

J'ai rien à chanter

J'ai pas pu choisir

C'est lourd, le passé

 

Jamais été soudeur ni mineur ni taulard

Le destin, tu peux pas lutter contre !

J'ai beau chercher partout

Fouiller dans les archives de famille

Jusqu'aux cousins germains

Pas traces de métallos

Ingénieur, professeur

Avocat, chirurgien, musicien

Journaliste, critique d'art, PDG

Ah, y en a qui ont du bol !

Qui sont nés dans la zone

Qui ont bossé en usine

Vécu en HLM

Toujours tout pour les mêmes

Moi, j'ai rien à chanter

J'ai redoublé ma sixième

Et encore, c'était juste

J'ai bien failli passer

 

J'ai le blues de Neuilly, Neuilly blues {x2}

 

Mais qu'est-ce que je pourrais dire ?

J'ai rien à chanter

Rien qui puisse servir

Rien à exploiter

 

Si seulement j'étais noir

Juif, Arabe, Portugais

Non, je suis là

Rose et frais, bien Français

La tuile !

Mais j'ai beau chercher partout

Faire le tour des amis

Des amis, des copains éloignés

Pas le moindre immigré

Des Thierry, des Chantal, des Jean-Charles

Des Arnaud, des Benoît, des Solange

Pas d'Abdul, pas d'Ahmed

Ah, y en a qui ont du bol !

Qui se font tabasser

Priver d'identité

Inculper, expulser

Ça, c'est des bons sujets !

Moi, j'ai rien à chanter

J'ai vécu sans histoires

Et y a toujours eu des femmes de ménage à la maison

 

J'ai le blues de Neuilly, Neuilly blues {x2}

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 06:37
Ce groupe s'appelait auparavant The Brassens.
Ils reviennent avec le pseudo de Pompe Moderne.
En musique, la pompe, c'est ce style d'accompagnement basse/accord/basse/accord qu'utilise Brassens dans des chansons comme le Gorille etc...
Le système consiste à prendre un tube et à le réinterpréter façon Brassens.

Présentation du sujet à Télématin puis vidéo Pull Marine d'Isabelle Adjani.

 
 
Partager cet article
Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 06:56
Je vous propose un petit exercice pour le week end. Une version insolite de la chanson "Les Copains d'abord".

 
Partager cet article
Repost0