Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 06:24
Ballade des Dames du temps jadis

Si nous connaissons cette ballade tirée du Testament (1461) de François Villon, c'est bien grâce à Georges Bassens. En feuilletant un petit livre intitulé "Au nom de la liberté" - Poèmes de la Résistance (Flammarion), j'en ai trouvé une parodie écrite en 1941 par un auteur anonyme qui dénonce le pillage économique de la France sous l'Occupation.

Dites-moi où, dans quel pays

Sont allés nos chapons du Maine

Nos vaches grasses, nos brebis

Et nos moutons de haute laine ?

.......

 

Voici ces deux textes :

Ballade des Dames du Temps jadis

 

Dites-moi où, n'en quel pays,
Est Flora la belle Romaine,
Archipiades, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine,
Echo, parlant quant bruit on mène
Dessus rivière ou sur étang,
Qui beauté eut trop plus qu'humaine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

Où est la très sage Héloïs,
Pour qui fut châtré et puis moine
Pierre Esbaillart à Saint-Denis ?
Pour son amour eut cette essoine.
Semblablement, où est la roine
Qui commanda que Buridan
Fût jeté en un sac en Seine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

La roine Blanche comme un lis
Qui chantoit à voix de seraine,
Berthe au grand pied, Bietrix, Aliz,
Haramburgis qui tint le Maine,
Et Jeanne, la bonne Lorraine
Qu'Anglois brûlèrent à Rouen ;
Où sont-ils, où, Vierge souvraine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

Prince, n'enquerrez de semaine
Où elles sont, ni de cet an,
Qu’à ce refrain ne vous remaine :
Mais où sont les neiges d'antan ?

 

François Villon, in Le Testament, 1461.

 

Ballade des Dames du Temps jadis

 

Dites-moi où, dans quel pays

Sont allés nos chapons du Maine

Nos vaches grasses, nos brebis

Et nos moutons de haute laine ?

Frappés de disette soudaine

Nous restons là, claquant des dents ;

Plus rien à mettre en nos bedaines.

Mais où sont les neiges d'antan?

 

Où s'en va le cuir de nos boeufs ?

Ce n'est point nous qui portons les bottes.

Où vont notre beurre et nos oeufs ?

Nous n'en voyons cageot ni motte.

Semblablement où vont nos crottes

De chocolat au nouvel an ?

J'en ai vu emporter des hottes.

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

La crème, blanche comme un lis,

Le lard rose à la brune couenne,

Nos bons fromages de pays,

Les patates de nos domaines,

Et les lapins de nos garennes

Qui sont occis par l'occupant

Où vont-ils, Vierge souveraine ?

Mais où sont les neiges d'antan !

 

Prince, n'enquerrez de semaine

Où tout s'en va, ni de cet an ;

Tout part chez notre soeur germaine

Mais où sont les neiges d'antan ?

 

Poème anonyme, début 1941, Jura.

(Ce poème a été récité sur les ondes de la BBC, le 3 mars 1942).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot
commenter cet article

commentaires

michel 09/10/2015 17:51

cette parodie écrite bien avant que Brassens dépose de la musique sur l'original.Les résistants jurassiens lisaient Villon en 1941 entre 2 traversées nocturnes de la Loue. La poésie est bien un outil indispensable contre la dictature. Belle découverte.Dans cet opuscule y-a-t-il d'autres pépites ????? A+

Pierrot 09/10/2015 23:10

Merci pour votre commentaire. Vous pouvez rechercher sur Google en inscrivant le titre du livre et vous l'obtiendrez en pdf ou même en .doc avec toutes les analyses des textes proposés. C'est intéressant !

Demandre Jean-Claude 09/10/2015 10:21

Alors là, mon bon Pierre, chapeau !!!!!!!
Tes recherches nous sont précieuses et t'honorent. Quelle curiosité.
Merci pour cette magnifique trouvaille.
A bientôt.

Pierrot 09/10/2015 10:31

Merci, Jean-Claude ! Arrête, je vais finir par y croire ! Je rigole, bien sûr ! Figure-toi que ce petit livre-là, je l'ai depuis au moins 15 ans dans ma bibliothèque ! Comme quoi il ne sert à rien d'avoir des kilomètres de livres s'ils ne sont pas lus ! En plus, celui-là fait moins d'un centimètre d'épaisseur !!!!! Eh ! A cette époque-là, il coûtait 19 francs ! Je doute que je puisse l'acquérir aujourd'hui pour 3 euros ! Heureux que cela t'ait intéressé, Jean-Claude !