Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 17:53
Une chanson et un poème qui lui répond ou bien un poème qui induit une chanson. 
Le plus fameux exemple fut certainement le poème de Rimbaud "Le dormeur du val" qui introduisait "Le Déserteur" (Reggiani et d'autres...).

La chanson de Brassens "Pauvre Martin"
 ...

 

...m'a toujours fait penser à cette fable de La Fontaine.

Le Laboureur et ses Enfants

Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents.
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'Oût.
Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse.
Le père mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, partout ; si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor. 

Repost 0
Published by Pierrot - dans Résonance
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 16:03

Je vais encore créer une nouvelle catégorie sur mon blog. Je l'intitule "Résonance". Il s'agira de mettre un poème en résonance avec une chanson... ou vice versa.

J'ai eu le privilège de travailler plusieurs fois avec James Ollivier (une fois pour un récital Prévert, une autre fois sur le thème des oiseaux et enfin  pour un récital plus éclectique). Systématiquement, James associait un poème et une chanson et depuis, chaque fois que j'aborde une nouvelle chanson, j'essaie de la coupler avec un poème.



James Ollivier

Je vous parlais hier de la chanson de Georges Brassens "Les passantes" (Poème d'Antoine Pol). Ce texte me fait penser à un poème de Baudelaire intitulé "A une passante". 


 
Et en résonance, le texte de Baudelaire :

A une passante

 

La rue assourdissante autour de moi hurlait.

Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,

Une femme passa, d’une main fastueuse

Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ;

 

Agile et noble, avec sa jambe de statue.

Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,

Dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan,

La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

 

Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté

Dont le regard m’a fait soudainement renaître,

Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ?

 

Ailleurs, bien loin d’ici ! trop tard ! jamais peut-être !

Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,

O toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais !


 

Repost 0
Published by Pierrot - dans Résonance
commenter cet article