Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 16:12

La plupart du temps, mes petits articles trouvent leur origine dans un événement, une rencontre, une date particulière, etc...

La visite d'une exposition à Lure, non loin de chez moi, m'a permis d'apprécier des photos d'instruments de musique de Pierre Prost et plus spécialement ici, de guitares. Je vous propose deux de ses oeuvres (avec son aimable autorisation, bien sûr !).

Si cela vous intéresse, vous pouvez vous rendre à cette adresse :

http://pierreprost.wix.com/photos#!instruments/c199t

                                         

Et... pour illustrer cet article : Sacha Distel (que l'on connaît moins comme guitariste de jazz) interprète "Ma première guitare" en compagnie de Romane.

J'avais quinze ans,
C'était le temps
De Ma première guitare,
Et tout ce temps
Revient souvent
Du fond de ma mémoire.
Ces quinze ans-là
C'était Django
Qui les mettait en fête.
En ce temps-là
C'était Django
Qu'on avait dans la tête.
Dans sa musique, il y avait comme une odeur de feu de bois,
Il y avait un je-ne-sais-quoi,
Moitié Harlem,
Moitié Bohème.
Et sur tout ça passaient, joyeux, de merveilleux nuages,
Pareils à ceux
Qu'ont dans les yeux
Tous les gens du voyage.
Depuis ce temps,
J'ai eu le temps
De changer de guitare,
Et le gitan
De mes quinze ans
Est là dans ma mémoire.
Et, bien des fois,
C'est malgré moi,
Il me vient quelques notes
Comme un refrain
Venu soudain
Du fond d'une roulotte.
Alors je sens sous mes doigts monter l'odeur du feu de bois,
J'entends comme un je-ne-sais-quoi
Moitié Harlem
Moitié Bohème.
Et sur mon coeur passent, joyeux, ces merveilleux nuages
Pareils à ceux
Qu'ont dans les yeux
Les enfants du voyage.

Repost 0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 06:11

SYLVAIN LELIEVRE (1943-2002), c'est six livres, treize albums de chanson, deux comédies musicales et plus ou moins mille spectacles de chanson au Québec et à l’étranger. 

Pour découvrir cet artiste, vous pouvez vous rendre  ici :

http://www.sylvainlelievre.com/

 

 

 

Toi l'ami dont jamais je ne saurai le nom
Toi mon frère inconnu, toi ma soeur anonyme
Toi qui vis dans le noir, toi l'obscur compagnon,
Toi pour qui tant de fois j'ai retourné ma rime
Toi qui es là ce soir, qui entends ma chanson
Toi-même qui jamais ne l'entendras peut-être
Qu'importe, mais toi, dont je ne sais rien, sinon
Que nous vivrons tous deux sans jamais nous connaître.

La vie a ses façons de nous départager
J'aimerais bien parfois te raconter des choses
Comme on le fait le soir quand on est fatigué
Quand on a sa journée, qu'on a le coeur morose
Nous pourrions simplement nous asseoir et jaser
En écoutant Félix ou Mozart ou Coltrane
Ma femme vers minuit t'offrirait du café
La veillée serait longue et courte la semaine.

C'est à notre amitié que je chante aujourd'hui
C'est au vin que jamais nous ne boirons ensemble
Je chante à l'impossible et j'en pleure à demi
Mais sache au moins ce soir combien je te ressemble.
Mais sache au moins ce soir tout ce qui nous unit
Sache que nous faisons un peu le même ouvrage
Et qu'à tout prendre au fond, malgré tout ce qu'on vit
Pareilles sont nos joies, pareilles sont nos rages.

Mais que tombent ce soir nos murs et nos parois
Et que pour un moment le cours du temps s'arrête
Ce soir c'est notre fête, allez tu viens chez moi
C'est le temps de fumer toutes nos cigarettes
Je veux te dire au moins que je marche avec toi
Et que tu n'es pas seul malgré tant de silence
Que par-dessus les mers, les villes et les toits
Se rejoignent nos mains à force d'espérance.

Repost 0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:35

Jeudi dernier avait lieu la finale du 1er prix Georges Moustaki destiné aux artistes autoproduits et/ou indépendants. C'est Melissmell qui a empoché le prix du public et du jury. Les suivants étaient S Petit Nico et Usmar.

Nous en avons déjà parlé de Melissmell sur ce blog. Voir ICI. En supposant que l'on admette le principe des concours , je pense que le jury et le public ont fait un bon choix. Nous aurons l'occasion d'y revenir.

Ne parlons pas toujours des vainqueurs ! 

Je vous propose une vidéo d'Usmar (le 3ème) que je ne connaissais pas avant ce soir, je vous l'avoue. Sa chanson s'appelle "Pirate". Moi non plus, je ne veux pas être un pirate.



Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:02

Je crois que l'on peut prendre un peu de temps pour découvrir cet artiste que je trouve talentueux.

Il en est à son troisième album :

Je n'adulterai pas (2002)

Du point d'vue d'la mouette (2005)

Clacfric Land (2009)

Vous pouvez en savoir plus en vous rendant à

 

http://www.myspace.com/xaviermerlet

 

 

 

J'ai ouvert en grand 
la boîte à images 
Et le paysage 
Est assez navrant 
L'artiste nouveau 
naît en élevage 
dans les grandes cages 
des télés zoos 

Et pendant ce temps 
Les nouveaux Brassens 
Font vibrer les bancs 
Des salles de province 

Tant qu'on servira 
de la soupe aux gens 
Ils ne sauront pas 
User de leurs dents 
Car pour apprécier 
Un plat de talent 
On conseille de 
Mâcher lentement 

J'ai glissé un oeil 
Sur la toile obscure 
Madame Culture 
A peu de fauteuils 
Le film nouveau 
Casse des voitures 
Et la fille assure 
Le nu pour ados 

Et pendant ce temps 
Les nouveaux Truffaut 
Font bouillir le sang 
Des vieilles salles rétro 

J'ai capté au vol 
Quelques ondes FM 
Depuis j'ai l'ouïe blême 
Et les oreilles molles 
La nouvelle chanson 
Conçue à la chaîne 
Cent fois par semaine 
Use nos pavillons 

Et pendant ce temps 
Les nouvelles Vesoul 
Passent par le vent 
Pour toucher les foules 

J'ai respiré fort 
La fleur artistique 
C'est l'odeur du fric 
Que l'on sent d'abord 
Les pétales scintillent 
L'art apporte l'or 
La gloire, les records 
Le pistil qui brille 

Et pendant ce temps 
Au pied de la tige 
L'artiste ambulant 
Offre le vertige.

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 06:49

Il y a peu de temps, un groupe d'amis, amateurs de chansons, m'a fait découvrir cette artiste.

Ce qu'elle nous chante semble venir du plus profond d'elle-même.

Melissmell-cover-Le-MOUTON-HD-300x300.jpg

 


J'ai perdu mon sourire qui pendait pour un rien
Y a même plus de plaisir à partager mon sein
J'ai vendu ma souffrance j'ai perdu mon amour
J'ai pleuré mon errance à te chercher toujours

Dans mes nuit froides j'attends que tu m'appelles enfin
Que tes bras trouvent le temps de courir vers les miens
A combler tes absences à briser les falaises
A t'aimer en silence sur ma lune à misère

Je me souviens maman des rêves qu'on avait
Je me souviens des temps où nous marchions ensemble
J'avais des rêves maman des rêves de liberté
J'aimais rêver maman j'aimais la vie maman

J'ai jeté mes souvenirs dans tous les vides ordures
Balayer mon exil pour me pendre à vos murs
Et retrouver la paix la paix des oubliés
Celle qu'on ne cherche plus qu'on efface d'un trait

J'ai marché trop longtemps à user mes godasses
A essuyer les vents contraires à mes fantasmes
J'me suis perdue souvent pour des histoires d'un jour
Alors qu'aucun amant ???

Je me souviens maman des rêves qu'on avait
Je me souviens des temps où nous marchions ensemble
J'avais des rêves maman des rêves de liberté
J'aimais rêver maman j'aimais la vie maman

J'ai perdu mon sourire qui pendait pour un rien
Y a même plus de plaisir à partager mon sein
J'ai vendu ma souffrance j'ai perdu mon amour
J'ai pleuré en silence de te revoir un jour

 

Paroles et musique : Mélanie Coulet

Repost 0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 12:17

Comme je viens d'acheter un ukulele, je me ballade sur le net pour y glaner des renseignements sur cet instrument.

J'y ai trouvé une version de Let it be que j'aime bien. 

 

Et vous ?

 


 

Repost 0
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 07:33

Barcella en concert.

 

img4321.jpg

Photo empruntée avec leur autorisation au site Ulysse Productions

 

Barcella passait en première partie du spectacle d'Aldebert "J'ai dix ans" (10 ans de carrière). Pour cette prestation, il s'était entouré des artistes du Cirque Plume.

Aldebert-vesoul.jpg

Concernant Aldebert, la plaquette du Théâtre nous dit : "La magie s'invite. Le spectacle est total. Plein les yeux et les oreilles". Très beau spectacle, en effet, avec un bémol cependant. Aldebert bondit, court, saute d'un bout de la scène à l'autre et ce, tout au long du spectacle. Pas de répit pour le spectateur et on passe parfois à côté de l'émotion.

Revenons à Barcella. Et là aussi, je reprendrai le texte de la plaquette du Théâtre Edwige Feuillère : " C'est tout près d'un Alain Souchon d'Allo Maman bobo, et sa musique frôle celles de Linda Lemay et de Jacques Higelin... De son aveu, il n'est qu'un poète, comme si c'était un peu trop peu, comme si c'était honteux. Il est un poète chantant comme d'illustres prédecesseurs (Trenet, Brassens...) à qui il fait honneur.

Vainqueur, l'année dernière du concours Jacques Brel, ici même, à Vesoul, il nous prouve à chaque minute que c'était mérité."

Ce qui est dit là, reflète tout à fait ce que j'ai vu hier soir. Bravo l'artiste !


Le souffleur de vers

(Barcella)

J'aime écrire des poèmes
Aux jolies demoiselles
Qui rêvent de doux mots d'amour
Moi je leur porte secours
Dans mon baluchon de laine
Des rimes samaritaines
S'attachent la nuit comme le jour
A faire rougir le pourtour

De leurs pommettes
Filles de dentelles
Vendeuses d'allumettes
Au parfum de cannelle
Je ne suis qu'un poète
Et de ma fenêtre
Je ne peux voir la vie en prose

Acceptez-vous ma belle
Quez ma plume nous promène
Venez allons faire un tour
Je lance le compte à rebours
Activez la manivelle
Et dans deux ou trois étincelles
Nous nous envolerons pour
L'Andalousie de vos courbes

Désuètes
De filles de dentelles
Vendeuses d'allumettes
Au parfum de cannelle
Je ne suis qu'un poète
Et de ma fenêtre
Je ne peux voir la vie en prose

Ne trouvez-vous pas que ça chouette
Ma petite fée clochette
D'écrire des mots pour les sourds
Et les rêveurs alentour
Moi qui suis souffleur de vers
Je cherche une partenaire
Ce n'est pas qu'un beau discours
Pour effectuer le contour

De vos gambettes
De filles de dentelles
Vendeuses d'allumettes
Au parfum de cannelle
Je ne suis qu'un poète
Et de ma fenêtre
Je ne peux voir la vie en prose


Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 14:50

Jusqu'à ce matin, je ne connaissais pas cet artiste. Une bien belle découverte ! Qu'en pensez-vous ?

On dirait du Gainsbourg. Tout le monde le dit. Peut-être que cela doit l'énerver ? 

Une vidéo de l'Empoisonneuse avec une belle intro.


Avez-vous pensé au poison
Pour se débarrasser de ce garçon
Pour envoyer dans les oignons
Cet insupportable petit con

Avez-vous  donc quelques notions
De chimie, là est la question
Car pour une bonne potion
Faudrait connaître les proportions

N'est pas empoisonneuse qui veut

Vous préparerez à onze heures
Pour lui un bon bouillon d'onze heures
Qui l'enverra brouter les fleurs
Par la racine, pour son malheur

Pour ne pas éveiller de soupçons
Choisissez bien votre poison
Les baies de ce simple buisson
Font merveille en extrême-onction 

N'est pas empoisonneuse qui veut
 
Quand le venin fera effet
Dans ses veines se sera insinué
Trois gouttes suffisent dans son thé 
Pour l'envoyer en jet privé

Et vous serez enfin heureuse
Oui vous serez enfin heureuse

Quand la police viendra fouiner
Prenez soin de dissimuler
Plaidez la passion et pleurez
L'empoisonneuse est pardonnée
Repost 0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 06:30

Ce matin, une amie m'a fait découvrir Benoît Doremus.

Son dernier album vient de sortir : il s'intitule "2020".

La chanson proposée aujourd'hui est extraite d'un album datant de 2007 "Jeunesse se passe".

Une belle écriture !

Bonne écoute et bonne découverte (peut-être) !

Son site : http://www.benoitdoremus.com/

 

400037478.jpg

 

 


Benoit Dorémus j'ecris faux par Biosstars

 

Rapport à comment j'écris
Rapport à comment je chante
Rapport à mon envie de faire que ça est grandissante
Rapport à tous les mots qui sortent et qui se jettent
Dans mon micro sur 21/29,7
Y a un truc à savoir avant d'aller plus loin
Je prends deux minutes pour insister sur ce point
C'est pas pour faire le coq mais je voudrais faire taire
Ceux qui voudraient déjà me faire des commentaires

Ce que j'écris, ça regarde que moi
J'aime trop les tâches que ça laisse sur les doigts
Ce que je chante, que personne n'y touche
J'aime trop le goût que ça laisse dans la bouche
Les mots qui sortent et les mots qui rentrent
J'aime trop la douleur que ça laisse dans le ventre
Mon style, pour pas qu'on me le fauche
J'écris faux, je chante de la main gauche !

Certains jours où le monde me revient qu'à moitié
Je me réfugie sur une feuille de papier
D'autres jours où il est un peu trop grand pour moi
J'ai un micro pas mal pour amplifier ma voix
La gratte autour du cou, voici à ma table
J'suis pote avec des mots pourtant infréquentables
Ceux qui veulent se pencher par-dessus mon épaule
Vont se ramasser un coup de batte de base-ball
Quoi ? Qu'est-ce qu'y a ?

Quand mon cerveau est vide, que plus rien ne s'y passe
Ou à l'inverse, quand il ne tient plus en place
Comprenez bien que je suis le seul concerné
C'est moi qui paie, c'est moi qui ai les yeux cernés
Et j'suis déjà au courant que j'ai des influences
Mais j'suis certain que vous saisissez la nuance
Moi, je ne suis nulle part dans l'ordre alphabétique
Quoi ? C'est l'troisième refrain et faut encore que j'explique ?

J'écris faux, je chante de la main gauche !
De la main gauche !

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 09:31

Dans ma voiture, hier soir, j'entends parler à la radio d'une chanteuse que je ne connaissais pas : Zaz. C'était l'émission Système disque sur France Inter le vendredi soir de 22h à 23 h.

J'ai bien aimé sa voix et j'ai ressenti chez elle un vrai bonheur de chanter.

Bien sûr, j'ai voulu en savoir plus et je vous livre le résultat.

Une découverte sympathique.

On peut lire sur son myspace : "Première chose à savoir : j’ai toujours chanté. Même si parfois, j’ai perdu le fil de la musique, elle m’a toujours retrouvée. J'ai chanté devant 10 000 personnes au stade d’Hendaye, fait du rap provincial, boeufé avec des chiliens à Casablanca, repris Piaf au fin fond de la Sibérie, fait danser la Place du Tertre, joué gratos dans une mine de sel en Colombie, fait une tournée en Egypte sans rien voir du pays (l’horreur !), gagné le concours génération Réservoir, kiffé sur la scène de l’Olympia, enregistré une partie de mon album avec Raphaël (le vrai) et mille autres choses encore. Et le pire, c’est que tout est vrai"

 

Son premier album sort le 10 mai.



Un deuxième aspect que j'aime bien même s'il faudra quand même travailler la gestuelle .


Repost 0