Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 20:50

Ulysse ! Un nom qui fait rêver !

 

Sirenes_Ulysse_Vase-.jpg


 

Qui n'aurait pas souhaité vivre ce périple !

 

Mais cependant... est-il besoin de partir aussi loin ?

 

Je vous propose une version de cette chanson de Georges Brassens interprétée par le duo "Paire d'amis" Et cette fois.... place aux amateurs... au bon sens du terme.

 


Heureux qui comme Ulysse
A fait un beau voyage
Heureux qui comme Ulysse
A vu cent paysages
Et puis a retrouvé après
Maintes traversées
Le pays des vertes allées

Par un petit matin d'été
Quand le soleil vous chante au coeœur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Quand on est mieux ici qu'ailleurs
Quand un ami fait le bonheur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Avec le soleil et le vent
Avec la pluie et le beau temps
On vivait bien contents
Mon cheval, ma Provence et moi
Mon cheval, ma Provence et moi

Heureux qui comme Ulysse
A fait un beau voyage
Heureux qui comme Ulysse
A vu cent paysages
Et puis a retrouvé après
Maintes traversées
Le pays des vertes allées

Par un joli matin d'été
Quand le soleil vous chante au coeœur
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Quand c'en est fini des malheurs
Quand un ami sèche vos pleurs
Qu'elle est belle la liberté
La liberté

Battus de soleil et de vent
Perdus au milieu des étangs
On vivra bien contents
Mon cheval, ma Camargue et moi
Mon cheval, ma Camargue et moi

Partager cet article

Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 07:30
Quand il m'arrive de chanter des chansons traditionnelles, je m'accompagne parfois de cet instrument.

Savez-vous comment il s'appelle ?

Réponse lundi. 

Indice : j'habite l'est de la France.

Partager cet article

Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 08:17

Très peu de gens connaissent cette chanson. Elle a été écrite par un collègue vésulien. Il s'appelait Daniel Slimak, était prof de maths mais il était un authentique auteur (romans, poèmes, chansons...). Il donnait des récitals dans notre région. Je vous en reparlerai certainement car j'aime beaucoup ce qu'il a fait. 
Si vous tapez son nom sur Google, ses oeuvres complètes vous seront proposées.


  N'ayant pas d'enregistrement de cette chanson, je vous propose ma modeste version.

C’est un soir de septembre et je suis un enfant,

Je regarde au lointain, dans le grand firmament,

Une étoile dorée qui fixe mon regard.

Ah ! Que je voudrais bien être là-haut, ce soir !

 

De si loin, je verrais la terre des humains,

La Méditerranée et l’Océan Indien.

Je verrais des enfants de toutes les couleurs

Qui feraient sur le globe un beau collier de fleurs.

 

Je verrais ma maison et mon petit village,

Mes parents, mes amis dont j’ai oublié l’âge.

Je dirais : « Je vous aime et vous m’êtes très chers. »

Que j’en ferais vibrer l’écho de l’univers.

 

J’écrirais LIBERTE sur les constellations

Et  les peuples diraient mon poème en chanson.

Les fusils se tairaient pour mieux les écouter,

Je serais devenu l’Etoile du Berger.

 

Pourquoi vous battez-vous ? Pourquoi tant de misère ?

Si l’enfant de l’étoile un jour voyait la terre,

Il ferait un orage et détruirait vos armes.

Et quand il pleut ici, c’est peut-être ses larmes.

 

C’est un soir de septembre et je suis un enfant,

Je regarde au lointain dans le grand firmament

Une étoile qu’on voit à Paris, à Pékin,

Et qui, de sa lueur, nous montre le chemin.

Partager cet article

Repost0