Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

Osez !

En vous inscrivant à la newsletter, vous ne courez qu'un risque : celui d'être informé dès la parution d'un nouvel article !

C'est Où ?

Télérama - Musique

3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 07:02

Ce texte de Paul Fort (voir l'article précédent) fut également mis en musique par Pierre Perret. Il est intéressant de comparer les versions de Brassens et de Perret. On se rend bien compte, ici, comment la prosodie impose des rythmes, voire des mélodies aux compositeurs.

 

Bonne écoute et n'oubliez pas de réécouter la version de Georges Brassens chantée par Gricha Mouloudji.

 

Perret-Corde1495.jpg


La Corde

(Paul Fort)

Pourquoi renouer l'amourette ? 
C'est-y bien la peine d'aimer ?
Le câble est cassé, fillette.
C'est-y toi qu'a trop tiré ?

C'est-y moi ? C'est-y un autre ? C'est-y le bon Dieu des chrétiens ? 
Il est cassé ; c'est la faute à personne ; on le sait bien.

L'amour, ça passe dans tant de coeurs ; c'est une corde à tant d' vaisseaux,
Et ça passe dans tant d'anneaux, à qui la faute si ça s'use ?

Y a trop d'amoureux sur terre, à tirer sur l' même péché.
C'est-y la faute à l'amour, si sa corde est si usée ?


Pourquoi renouer l'amourette ?
C'est-y bien la peine d'aimer ?
Le câble est cassé, fillette,
Et c'est toi qu'a trop tiré.


Brassensiades 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierrot - dans Chanson et poésie
commenter cet article

commentaires

jane 25/02/2012 16:13


Bravo! j'adore Pierre Perret (le tendre) et je viens de découvrir La Corde.


Merci pour votre superbe site.

Pierrot 25/02/2012 16:29



Merci pour votre commentaire. Ce beau poème de Paul Fort a été également mis en musique par Georges Brassens et chanté par Gricha Mouloudji.