Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 14:20
Demain, je vais vendre des "trésors" au vide-grenier de Frotey-les-Lure où se déroule en même temps "La fête de l'omelette". Vous voyez ! Tout un programme !

Aujourd'hui, ce sont les grands préparatifs. Alors, on fait l'inventaire.

Le poème "Inventaire" de Jacques Prévert fut mis en musique par J. Kosma (comme de nombreux autres poèmes de ce poète). 


De nombreux poètes ont utilisé cette forme littéraire de l'inventaire où se côtoient des objets apparemment sans rapport les uns avec les autres.. Mais le plus connu reste celui de Jacques Prévert. A tel point qu'il en est résulté l'expression "un inventaire à la Prévert". 

 
Merci à NguyenDai pour cette photo prise sur Flickr. Visitez sa galerie en cliquant sur la photo.

 

Une pierre 
deux maisons 
trois ruines 
quatre fossoyeurs 
un jardin 
des fleurs

 

un raton laveur

 

une douzaine d'huîtres un citron un pain 
un rayon de soleil 
une lame de fond 
six musiciens 
une porte avec son paillasson 
un monsieur décoré de la légion d'honneur

 

un autre raton laveur

 

un sculpteur qui sculpte des Napoléon 
la fleur qu'on appelle souci 
deux amoureux sur un grand lit 
un receveur des contributions une chaise trois dindons 
un ecclésiastique un furoncle 
une guêpe 
un rein flottant 
une écurie de courses 
un fils indigne deux frères dominicains trois sauterelles un strapontin 
deux filles de joie un oncle Cyprien 
une Mater dolorosa trois papas gâteau deux chèvres de Monsieur Seguin 
un talon Louis XV 
un fauteuil Louis XVI 
un buffet Henri II deux buffets Henri III trois buffets Henri IV 
un tiroir dépareillé 
une pelote de ficelle deux épingles de sûreté un monsieur âgé 
une Victoire de Samothrace un comptable deux aides-comptables un homme du monde deux chirurgiens trois végétariens 
un cannibale 
une expédition coloniale un cheval entier une demi-pinte de bon sang une mouche tsé-tsé 
un homard à l'américaine un jardin à la française 
deux pommes à l'anglaise 
un face-à-main un valet de pied un orphelin un poumon d'acier 
un jour de gloire 
une semaine de bonté 
un mois de Marie 
une année terrible 
une minute de silence 
une seconde d'inattention 
et...

 

cinq ou six ratons laveurs

 

un petit garçon qui entre à l'école en pleurant 
un petit garçon qui sort de l'école en riant 
une fourmi 
deux pierres à briquet 
dix-sept éléphants un juge d'instruction en vacances assis sur un pliant 
un paysage avec beaucoup d'herbe verte dedans 
une vache 
un taureau 
deux belles amours trois grandes orgues un veau marengo 
un soleil d'Austerlitz 
un siphon d'eau de Seltz 
un vin blanc citron 
un Petit Poucet un grand pardon un calvaire de pierre une échelle de corde 
deux sœurs latines trois dimensions douze apôtres mille et une nuits trente-deux positions six parties du monde cinq points cardinaux dix ans de bons et loyaux services sept péchés capitaux deux doigts de la main dix gouttes avant chaque repas trente jours de prison dont quinze de cellule cinq minutes d'entracte.

 

et...

plusieurs ratons laveurs.
 

 
Partager cet article
Repost0
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 08:47
Je passe chez mon marchand de journaux ce matin et je vois que le nouveau Chorus est arrivé. Le jour de la Fête de la Musique !
Ce petit bonheur n'arrive que 4 fois par an et cela justifie donc un petit article.
Je ne veux pas vous forcer la main , ni vous culpabiliser si vous ne vous précipitez pas au point presse le plus proche , mais les amoureux de la chanson se doivent de connaître cette excellente publication.



Et bonne fête de la musique ! Vous faites quelque chose ?

Moi, je chante à 15 heures à Luxeuil-les-Bains.
 
Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 06:56


Aujourd'hui, c'est le bac. Ca rigole plus !

Cette année, l'option facultative de musique au baccalauréat incluait la chanson française.

Joli programme ! Jugez-en par vous-même.

Le patrimoine de la chanson.

Un compositeur-auteur-interprète : Léo Ferré.

Avec le temps
Green (Paul Verlaine)
Requiem


Une technique entre tradition et modernité : le bourdon.

La pluie tombe sur nous (Evelyne Girardon)
Quand je marche (Camille)


Un procédé au service de la transmission orale : le timbre.

La liberté des nègres du citoyen Pils, sur le timbre de "Dans cette maison à quinze ans",dans l'interprétation de Marc Ogeret.
Les cinq étages de Pierre-Jean Béranger sur le timbre de "Dans cette maison à quinze ans", dans l'interprétation de Germaine Montero.

Ce n'était qu'une partie du programme et la chanson côtoyait Mozart.Vous imaginez bien que certains... s'en sont ému. Pour ma part, je trouve cela très bien.




 
Partager cet article
Repost0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 05:24

Le matin au petit déjeûner, c'est tartines de beurre et cancoillotte (deux pots par semaine). Je ne suis pas franc-comtois pour rien.

Alors, en même temps que je vous fais peut-être découvrir ce fromage, je vous invite à écouter cette chanson de Thiéfaine (franc-comtois, lui aussi). Cette chanson n'a pas d'autre objectif qu'une bonne  gauloiserie.

Et si voulez en savoir plus sur la cancoillotte, faites "cancoillotte" sur Google. Vous saurez tout.








Les Bretons ont des chapeaux ronds
Les Parisiens ont le Panthéon
Les Occitans ont Fos-sur-Mer
Et les Lorrains Servan-Schreiber
Les Alsaciennes font des biscuits
Que l'on trouve aussi à Paris
A ces gens là on dit caca
Car ils n'ont pas ce que l'on a

La cancan cancoillotte
C'est un mets bien franc-comtois
Tout en dansant la gavotte
On se beurre la gueule à l'Arbois
La cancan cancoillotte
Ce n'est pas pour ces François
Quand ils viennent avec leurs bottes
On leur dit nenni ma foi

Mon gars tu prends le méton
Que tu verses dans le caquelon
Avec de l'ail, avec du beurre
Avec ton manche, avec ton cœur
Et faut touiller ça c'est sûr
Sinon ça devient de la confiture
La cancoillotte c'est tout un art
Il faut rien laisser au hasard

La cancan cancoillotte
C'est un mets bien franc-comtois
Tout en dansant la gavotte
On se beurre la gueule à l'Arbois
La cancan cancoillotte
Ce n'est pas pour ces François
Tout en pelotant la Charlotte
On la mange avec les doigts

Si avec Charlotte tu vas plus loin
Mets de la cancoillotte sur le traversin
Je te jure mon pote ce truc c'est dingue
Ça t'fout le vertige pour le bastringue
Mais va pas le dire aux étrangers
Sinon ils viendraient nous la piquer
Alors fini la cancoillotte
On ne la trouverait que dans les sexe-shops

La cancan cancoillotte
C'est un mets bien franc-comtois
Tout en dansant la gavotte
On se beurre la gueule à l'Arbois
La cancan cancoillotte
Ce n'est pas pour ces François
Tout en pelotant la Charlotte
On la mange avec les doigts
La cancan cancoillotte
Ce n'est pas pour ces François
Quand ils viennent avec leurs bottes
On leur dit nenni ma foi
Partager cet article
Repost0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 04:48



Le premier mai c'est pas gai,
Je trime a dit le muguet
Dix fois plus que d'habitude,
Regrettable servitude.
Muguet, sois pas chicaneur,
Car tu donnes du bonheur
Pas cher à tout un chacun.
Brin d'muguet, tu es quelqu'un. 

Georges Brassens (extrait du Discours des fleurs)
Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:50
Que l'on croie ou que l'on ne croie pas, Pâques est un point de repère.

Une chanson de Georges Brassens sur un poème de Francis Jammes 
me vient à l'esprit. Dans cette chanson, il évoque le personnage de Simon de Cyrène qui aida Jésus à porter sa croix.

« Comme ils l'emmenaient, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus. » (Luc)







Partager cet article
Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 15:09
Dans un article récent, je me disais que les chansons évoquant les métiers n'avaient plus tellement cours. C'était sans compter sur la sagacité de Mamie Vinyle qui m'en a indiqué toute une palanquée.

Au hasard :

Le fossoyeur (Brassens)
L'orage où Brassens évoque le marchand de paratonnerres.
Le chat botté où Thomas Fersen parle d'une marchande de chaussures.
La bonne du curé (Annie Cordy). Bon, d'accord, il n'y a plus beaucoup de débouchés :D.
Le plombier (Pierre Perret).
Gondolier (Dalida).

Je n'étais vraiment pas en forme ce soir-là. J'y reviendrai, car j'ai maintenant une bonne réserve.

Allez, une petite écoute. Clarika nous parle de Patricia.




 
Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 08:00
Aujourd'hui, les couvreurs ont changé les tuiles de mon toit.

La photo montre des couvreurs mais ce n'est pas ma maison.

Qu'ont-ils chanté ?

Les copains d'abord et Du côté de chez Swann.



Voilà, c'est dire que vais être sollicité ces jours-ci, alors pardonnez mon absence relative ! 
Partager cet article
Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 20:16


Et un Bobby Lapointe !...le roi de la farce, pour nous mettre en joie !



Si l'on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l'eau profonde
c'est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde

Quand ils s'oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette

La maman des poissons elle est bien gentille!

Ell' ne leur fait jamais la vie
Ne leur fait jamais de tartine
Ils mangent quand ils ont envie
Et quand ça a dîné ça r'dîne

La maman des poissons elle a l'oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron

La maman des poissons elle est bien gentille!

S'ils veulent prendre un petit ver
Elle les approuve des deux ouïes
Leur montrant comment sans ennuis
On les décroche de leur patère

La maman des poissons elle a l'oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron

S'ils veulent être maquereaux
C'est pas elle qui les empêche
De s'faire des raies bleues sur le dos
Dans un banc à peinture fraîche

La maman des poissons elle a l'oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron

La maman des poissons elle est bien gentille!

J'en connais un qui s'est marié
A une grande raie publique
Il dit quand elle lui fait la nique
"Ah! qu'est-ce qui tu me fais, ma raie!"

La maman des poissons elle a l'œil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l'aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l'aime bien avec du citron

Si l'on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l'eau profonde
C'est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde

Quand ils s'oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette

LA MAMAN DES POISSONS ELLE EST BIEN GENTILLE !

 
Partager cet article
Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 16:14
En me promenant autour de la maison aujourd'hui, je ne pouvais que penser à La marguerite de G. Brassens. Alors, j'ai pris une photo, mise en scène, bien sûr ! Les missels ne poussent pas encore autour de ma maison.

 

Ecoutons cette version, chantée par "le bon maître" et accompagnée par Pierre Nicolas à la contrebasse et J. Favreau à la guitare. Elle est suivie par Une jolie fleur, dans une version où les guitaristes présents sur le plateau s'en donnent à coeur joie (J. Favreau,M. Dadi, M. Leforsetier).

 

Partager cet article
Repost0