Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour !

  • : Ma p'tite chanson
  • : La chanson fait partie de notre vie. Elle accompagne notre quotidien, nos joies, nos peines... Peut-être apprendrez-vous quelque chose en parcourant ce blog. J'attends vos commentaires pour découvrir certains aspects de la chanson que je ne connais pas. A bientôt !
  • Contact

C'est Où ?

Télérama - Musique

17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 05:30
Nous aurions pu, ce matin, avec ce prénom, donner dans l'humour gaulois et évoquer les mésaventures de Charlotte dans son boudoir. 

Mais nous n'avions pas encore parlé d'Henri Dès qui, lui aussi, a mis en scène une petite Charlotte.




La chanson pour enfants est un art très difficile dans lequel Henri Dès  a fort bien tiré son épingle du jeu.
Il est né en 1940 à Renens dans le canton de Vaud en Suisse.
Ce qui est étonnant et qui rejoint notre propos d'aujourd'hui (voir le début de l'article) c'est qu'il a commencé sa carrière en chantant des chansons de corps de garde. 
Henri Dès est très populaire chez tous les enfants de France, de Belgique et de Suisse.
Sa discographie est impressionnante.
Enfin, consécration assez rare pour un artiste, de nombreuses écoles, crèches et centres aérés portent son nom (en France, en 2007, pas moins de 25 écoles et centre de loisirs)

Et pour terminer, vous prendrez bien une part de ce dessert ?


Merci à Vita Arina pour son appétissante photo. Si vous cliquez sur la photo, vous pourrez visiter sa galerie.

 
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 05:25
Thibault (issu du germanique theud, le peuple, et bald, audacieux) est un prénom très ancien qui connaît un regain de faveur ces dernières années. 

Le personnage qui me vient à l'esprit est Thibault de Champagne, né en 1201 à Troyes et mort en 1253 à Pampelune. Il fut Comte de Champagne et Roi de Navarre. Il porta les surnoms de Thibaut le Posthume puis de Thibaut le Chansonnier.

La Reine Blanche de Castille, dont il était fort épris, lui inspira chansons et poésies, ce qui lui valut le surnom de Thibault le chansonnier.  
 
Il fut l'auteur de 71 compositions lyriques dont 35 chansons d'amour.

C'est le plus célèbre trouvère de son époque. 


Ecoutons une pièce de Thibault de Champagne interprétée par René Zosso avec qui j'eus le privilège de travailler Le livre Vermeil de Montserrat et un programme de musiques du Moyen-âge


 
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 19:42
Le prénom Thomas me rappelle le temps où j'étais moniteur de colonies de vacances. Nous faisions chanter ce petit canon. Inutile de dire qu'au début, on "s'emmêlait un peu les crayons". 




Merci à Eduardo Amorim pour cette photo prise sur Flickr


Quand le cheval de Thomas tomba 
Comment Thomas ne tomba-t-il pas ? 
Thomas tomba-t-il ou ne tomba-t-il pas ? 
Tomba-t-il à bas ou pâtit-il d’un tel ébat ?
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 14:42
Thierry ? Thierry ?

Un petit retour en arrière nous ramène à la série de Thierry la Fronde. Séquence "Nostalgie".

Je vous propose le générique du feuilleton.




Serie TV - Thierry la Fronde
envoyé par eroique - Clip, interview et concert.

Quant à la chanson, je ne l'ai pas trouvée sur Deezer. Par contre, vous pouvez l'entendre ICI
Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 06:09
Pierre est un prénom qui a souvent été utilisé dans les chansons.

Depuis Maître Pierre




...jusqu'à cette merveilleuse chanson d'amour de Barbara.


Il pleut,
Il pleut,
Sur les jardins alanguis,
Sur les roses de la nuit,
Il pleut des larmes de pluie,
Il pleut,
Et j'entends le clapotis,
Du bassin qui se remplit,
Oh mon Dieu, que c'est joli,
La pluie,

Quand Pierre rentrera,
Il faut que je lui dise,
Que le toit de la remise,
A fui,
Il faut qu'il rentre du bois,
Car il commence à faire froid,
Ici,

Oh, Pierre,
Mon Pierre,

Sur la campagne endormie,
Le silence et puis un cri,
Ce n'est rien, un oiseau de la nuit,
Qui fuit,
Que c'est beau cette pénombre,
Le ciel, le feu et l'ombre,
Qui se glisse jusqu'à moi,
Sans bruit,

Une odeur de foin coupé,
Monte de la terre mouillée,
Une auto descend l'allée,
C'est lui,

Oh, Pierre,
Pierre...
Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 05:00
Bonne fête, les Prosper !

Préférez-vous le roi du macadam ou le roi du pain d'épices ?

Voilà mon choix ! 

Partager cet article
Repost0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 05:46
15 juin - Bonne fête Germaine !

Ce prénom a souvent été chanté. Je choisis aujourd'hui de vous faire écouter "Germaine" de La Rue Kétanou" car nous n'avons pas encore parlé de ce groupe.



Il se compose de trois musiciens-chanteurs : Mourad Musset, Olivier Leite et Florent Vintrigner. Ils ont fait leurs premières armes dans des spectacles de rue où se mêlaient chanson et théâtre. Leur devise était : "C'est pas nous qui sommes dans la rue, c'est la Rue Kétanou".

Dans leur dernier album
A contresens, se trouve cette chanson ayant pour titre "Germaine". 


Elle s’appelle toujours Germaine, 
Mais là y a quelqu’chose qu’a changé, 
Son nom d’famille n’est plus le même. 

Elle nous a dit : "Ca y est c’est la quille , 
Tout va bien, les jeux ne sont pas faits, 
Je reprends mon nom de jeune fille." 

C’est une seconde jeunesse, 
Et rien que pour la beauté de son geste, 
Nous on voudrait, l’encourager. 
Vas-y, va, 
Vas-y, vois comme la vie est belle, 
Il suffisait de regarder. 

De regarder au fond de soi-même, 
Regarder et se réconcilier, 
Avec d’anciennes chimères. 

Qui avait fui la chasse aux sorcières, 
De la bonne société, 
Et maintenant Germaine ne laisse plus faire. 

C’est une seconde jeunesse, 
Et rien que pour la beauté de son geste, 
Nous on voudrait l’encourager. 
Vas-y, va, 
Vas-y, vois comme la vie est belle, 
Il suffisait d’y penser. 

Tu as été une bonne mère, 
Une bonne épouse, une bonne employée, 
Et surtout une bonne à tout faire. 

Tu nous rappelles un peu nos grands-mères, 
Un peu nos mères et puis qui tu sais, 
Alors t’as fait ce qu’il fallait. 

C’est une seconde jeunesse, 
Et rien que pour la beauté de ton geste, 
Nous on voudrait, t’encourager. 
Vas-y, va, 
Vas-y, vois comme la vie est belle, 
Il suffisait d’oser. 

Tu t’appelles toujours Germaine, 
Mais là y a quelqu’chose qu’a changé. 
Ton nom de famille n’est plus le même. 

On te redit « mademoiselle », 
Toi tu l’appelles René. 
Rendez-vous au 7ème ciel. 

C’est une seconde jeunesse, 
Et rien que pour la beauté de leur geste, 
Nous on voudrait, les encourager. 
Vas-y, va, 
Vas-y, vois comme la vie est belle, 
Il suffisait de l’embrasser. 

Et pour mémoire :



 
Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 10:41
11 juin - Saint Barnabé


Merci à Pierre-Jean G. - Live's Shoot

Il ne vous a pas échappé que Bénabar (de son vrai nom Bruno Nicholini) est le verlan de Barnabé.
C'est le nom que lui donnait Patchol, le partenaire de ses débuts, avec qui il formait un duo dans sa jeunesse.


Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 05:41
C'est le 11 juin et nous fêtons les Barnabé !
Là, vous ne pouviez pas y couper. La célèbre chanson de Fernandel Barnabé s'impose aujourd'hui. 
C'est la chanson-titre du film Barnabé d'Alexandre Esway (1938).

 

Pour la petite histoire, Fernandel est le pseudonyme de Fernand Joseph Désiré Contandin et l'on raconte que son pseudonyme lui vient de sa belle-mère, qui en parlant de son gendre, disait : « Voilà le Fernand d'elle ! ». 

Ecoutez la chanson et exercez-vous à ce petit exercice de diction qui consiste à épeler Barnabé à la façon de Fernandel. Bien sûr, sans regarder les paroles.



Je n' suis pas gangster pour me faire appeler Bébert

Ni porteur à la gare du Nord sous l' nom de Totor

Je n' suis pas garçon coiffeur pour qu'on m'appelle Raymond

Mais je possède, c'est parfait, un nom qui plaît

 

Barnabé, Barnabé, c'est assez facile à épeler

Barnabé, Barnabé, B.ar.Bar.N.A.Na.B.é.Bé

Vous voyez que c'est très drôle, j' trouve le p'tit truc amusant

Et vous pourrez, ma parole, vous faire la langue en l'ép'lant

Barnabé, Barnabé, B.ar.Bar.N.A.Na.B.é.Bé

 

Avoir d' beaux yeux bleus, des cils d'un centimètre ou deux

Du sex appeal un peu partout et des ch'veux flous

Un nez aquilin avec le profil norvégien

Tout ça n' vaut pas en vérité un nom qui plaît

 

Barnabé, Barnabé, B.ar.Bar.N.A.Na.B.é.Bé !


Vous y êtes arrivés ? Bravo ! 
 
Partager cet article
Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 05:38
10 juin - Saint Landry

Je n'ai aucun Landry dans mes connaissances et je ne savais même pas que c'était un prénom. Que les Landry qui me lisent veuillent bien me pardonner ! 

Par contre, quand j'ai vu ce prénom sur le calendrier, j'ai tout de suite pensé à une chanson de Malicorne (1974). Elle figurait sur leur premier disque.



 Le groupe était formé à l'origine de Gabriel Yacoub (fondateur), de Marie Yacoub, d'Hugues de Courson et de Laurent Vercambre. 

Cette chanson est une chanson traditionnelle de Savoie. Elle évoque un petit village qui se trouve entre Bourg-Saint-Maurice et Aime. Les filles de ce petit village aimeraient bien se marier.


À Landry petit village, y a des filles à marier
Y a des filles à marier dans la misère
Qui voudraient s'y marier mais comment faire ?

Ô ma mère ma bonne mère, mes beaux jours s'en vont courant
Mes beaux jours s'en vont courant c'est bien dommage
Sans avoir aucun amant dans le village

Ô ma fille prends patience, les amants ne manquent pas
Les amants ne manquent pas dans le village
Qui viendront te demander en mariage

Ô ma mère ma bonne mère, par quel chemin passeront-ils ? 
Les chemins sont si étroits et si rebelles
Qu'ils se casseront le nez et la cervelle

Les filles se sont rassemblées, à la ville elles sont allées 
Elles ont acheté des rubans et des dentelles
Aussi des mouchoirs à la mode nouvelle

À Landry petit village, y a des filles à marier 
Y a des filles à marier dans la misère
Qui voudraient s'y marier mais comment faire ?

Je vous laisse apprécier cette polyphonie et les instruments divers qui l'accompagnent. Ménestrels des temps modernes.

C'était l'époque du folk renaissant !
 
Partager cet article
Repost0